L'association France Parkinson lance un site collaboratif pour aider les patients à mieux vivre le confinement

  • Lancée par l'association France Parkinson, la plateforme collaborative Dopamine.care s'engage à apporter un soutien aux personnes malades ainsi qu'à leurs proches afin de limiter les effets néfastes du confinement.
    Lancée par l'association France Parkinson, la plateforme collaborative Dopamine.care s'engage à apporter un soutien aux personnes malades ainsi qu'à leurs proches afin de limiter les effets néfastes du confinement. shapecharge / IStock.com / shapecharge / IStock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Pour apporter un soutien supplémentaire aux patients atteints de la maladie de Parkinson, l'association France Parkinson lance la plateforme Dopamine.care, sur laquelle les patients et leurs proches pourront consulter des informations relatives à l'épidémie Covid-19, mais également consulter des programmes d'activités sportives ou de visites culturelles virtuelles. 

Déjà fortement exposés à la dépression et à la solitude en temps normal, les patients souffrant de la maladie de Parkinson sont particulièrement vulnérables pendant la période du confinement, partie pour durer alors que l'épidémie de Covid-19 a provoqué plus de 12.000 décès en France à ce jour. Heureusement, la technologie peut venir au secours de ces patients et combler en partie leur sentiment d'isolement. C'est l'objectif du site collaboratif Dopamine.care, lancé par l'association France Parkinson, à l'occasion de la journée mondiale de la maladie de Parkinson qui se tient ce samedi 11 avril.

"Dans la crise que nous traversons, mes pensées vont tout particulièrement aux personnes restées isolées et celles et ceux pour qui, en EHPAD, les semaines sans visite pèsent lourd du temps qui passe lentement. Je pense plus généralement à notre communauté mobilisée au quotidien contre la maladie de Parkinson, et pour qui le confinement vient contraindre deux ressorts majeurs de la lutte contre la maladie : se bouger et rester en relation", souligne dans un communiqué Didier Robiliard, Président de l'association France Parkinson.

"Assurer le lien", "proposer des ressources", "susciter des envies"... Dopamine.care s'engage à apporter un soutien aux personnes malades, ainsi qu'à leur proches, afin de limiter les effets néfastes du confinement, notamment l'anxiété à l'idée d'être infecté par le virus et de ne plus pouvoir rendre visite à ses proches.

Séances de sport et groupes de parole virtuels

L'association insiste également sur le danger de l'interruption des séances de rééducation de kiné pendant le confinement et rappelle l'importance de maintenir une activité physique régulière, afin d'éviter une détérioration de l'état de santé des patients.

Dans cette optique, la plateforme propose plusieurs activités accessibles et facilement réalisables à domicile pour les patients. Séances vidéo d'activité physique dispensées par un coach sportif ou un kinésithérapeute, visites culturelles virtuelles (théâtre, opéra, musées), loisirs créatifs.... Des informations et conseils sur la maladie de Parkinson et les risques associés au Covid-19, délivrés par le neurologue Philippe Damier.

Ce site se veut également une plateforme d'entraide. A ce titre, les comités locaux rattachés à l'association mettent en place diverses opérations, telles que des groupes de paroles par visioconférence ou des services de soutien par des acteurs nationaux pour les plus âgés. Pour les personnes qui ne disposent pas d'équipement internet, une ligne téléphonique d'écoute et soutien ouverte du lundi au vendredi est également disponible (01 45 20 98 96), ainsi qu'un numéro vert (0 800 130 000), ouvert 7 jours sur 7. 

Pour la journée mondiale Parkinson, une visio-conférence (qui sera rediffusée sur la chaîne Youtube de l'association) animée par le Dr Damier et la kinésithérapeute Hélène Souty aura lieu samedi 11 avril de 14h30 à 16h30 sur la plateforme HappyVisio, afin de faire le point sur la situation Covid-19 dans le cadre de la maladie de Parkinson, ainsi que d'échanger autour du thème "lutter contre les troubles moteurs par l'exercice physique pendant et après le confinement". 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir