L’école à la maison en "classe virtuelle"

  • Chacun s’applique à faire les cours envoyés par la maîtresse.
    Chacun s’applique à faire les cours envoyés par la maîtresse.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Depuis le 16 mars dernier, plus de cris d’enfants, plus de récréation, plus de jeux avec les copains, la cour reste désespérément vide… L’école du Causse est fermée aux élèves.

La directrice, Élodée Joulain a dû s’organiser, s’inventer une nouvelle façon de travailler à distance. Pendant la première semaine, elle a préparé le travail pour les huit niveaux de classe.

Ainsi, les élèves de la GS au CM2 travaillent à partir des ressources du Cned sur la plateforme "Ma classe à la maison" ; pour les élèves de toute petite section et petite section, Élodée leur prépare des activités à réaliser.

Chaque jour de classe, Élodée se rend à l’école. "Le télétravail aurait été vraiment difficile à mettre en place depuis mon domicile car, avec 8 niveaux à suivre, j’ai besoin d’une grande quantité de documentation et de plusieurs écrans" souligne Élodée.

Depuis le 24 mars, Béatrice (Atsem) vient en renfort en raison d’une charge de travail très importante, une aide précieuse et indispensable pour la directrice.

Pour organiser "l’école à la maison", Élodée a établi un planning hebdomadaire avec des créneaux d’une heure par niveau chaque semaine en "classe virtuelle" (dispositif du Cned) et des créneaux téléphoniques par niveau également.

Dans certains cas particuliers, des créneaux individuels sont positionnés. Le reste du temps, elle corrige et répond beaucoup par téléphone aux élèves et aux parents. Il y a une grande bienveillance de part et d’autre. Chacun ayant bien compris que la situation était inédite et que la seule chose à faire était de respecter les consignes et d’assurer le mieux possible la continuité des apprentissages.

Après une période de rodage, très exigeante pour chacun, le système "télé-école" fonctionne plutôt bien. "Il y a bien sûr des aléas liés à la qualité de connexion des uns ou des autres mais nous apprécions tous vraiment de nous voir, même par écrans interposés" confie la directrice. Selon les niveaux, les contenus des séances en visioconférence sont variés : chant, remédiation, lecture, leçons et réponses aux questions. "Les interactions sont primordiales pour que cette école à la maison soit toujours l’école et que je reste la maîtresse ".

Les travaux sont renvoyés une à deux fois par semaine pour être corrigés et annotés individuellement. Un travail chronophage mais indispensable.

Aujourd’hui, les enfants sont en vacances. Une pause bien méritée pour tous : élèves, parents, Élodée et Béatrice. Chacun s’est vraiment investi pour assurer la continuité des cours hors les murs de la classe de l’école publique du Causse.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Coubisou

189000 €

Sur la commune de Coubisou, belle maison en pierres datant du XIXe siècle q[...]

195000 €

Sur la commune de Coubisou, ensemble de caractère composé d'une grande mais[...]

136000 €

Dans un joli village à 10min d'Espalion, maison construite en 2010... Elle [...]

Toutes les annonces immobilières de Coubisou
Réagir