Livraison de masques en Aveyron : "Autant se constituer un stock…"

Abonnés
  • Distribution de masques chirurgicaux, hier après-midi, au conseil départemental.
    Distribution de masques chirurgicaux, hier après-midi, au conseil départemental. José Antonio Torres / / José Antonio Torres
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Une distribution de masques a eu lieu  vendredi après-midi, assurée par le conseil départemental et en direction des structures en première ligne face au Covid-19.

Ce qu’on pensait sans valeur il y a un an, d’un seul coup on est en rareté ". Les propos sont d’Emmanuel Macron alors que partout en France, les soignants et autres structures en première ligne face à la crise du Covid-19 doivent également faire face à une pénurie d’équipements de protection. Les masques en particulier. Et si aujourd’hui, l’Agence régionale de santé, en collaboration avec les établissements hospitaliers, assure une redistribution quotidienne, les collectivités, également, ont décidé de se lancer dans cette "guerre des masques" en passant leurs propres commandes. En Aveyron, le Département vient tout juste d’acquérir 700 00 masques en provenance de la Région.

Vendredi après-midi, une première redistribution a été organisée en direction notamment des Ehpad mais également des services d’aide à domicile, des structures accueillant des personnes handicapées, des assistants familiaux et autres résidences autonomie. Justement à la tête d’une résidence autonomie à Colombiès, où la moyenne d’âge des résidents dépasse les 90 ans, Christine Catheland a été l’une des premières à se présenter au local technique du conseil département, zone de Bel-Air à Rodez. Sourire aux lèvres, elle a pu repartir avec 3 000 pièces. "Nous sommes très heureux de cette distribution car jusqu’alors, nous faisions avec des masques offerts et confectionnés par la directrice de l’école du village… On s’adapte au jour le jour et ce genre de dons, c’est extrêmement précieux", a-t-elle confié avant de reprendre la route.

"On croise vraiment les doigts"

Ce "système D" teinté de solidarité, Rémi Nguyen, directeur du CCAS de Baraqueville, y est également habitué depuis le début de la crise. Plusieurs entrepreneurs du village, voire du Ségala, sont venus lui offrir des équipements de protection ces derniers jours. Des masques, en revanche, il en avait déjà, grâce à la redistribution organisée par le centre hospitalier Jacques-Puel. Mais il n’a pas rechigné à en acquérir un peu plus pour sa dizaine de salariés, sur le pont… " Autant se constituer un stock que d’en manquer. Et heureusement, notre établissement n’a pas été touché par le virus. Car pour conserver au maximum notre stock de masques, on les porte toute la journée alors que leur durée de vie est de quatre heures… On croise vraiment les doigts pour ne pas être touché", souffle-t-il, avant de repartir, lui aussi, avec 3 000 masques. Ce jour-là, à Rodez comme ailleurs dans le département, un peu plus de 106 000 ont été distribués par les agents du conseil départemental. En attendant de recevoir le reste de la commande passée à la Région. Et d’une autre filière dégotée ces derniers jours par le Département et dont son président Jean-François Galliard, préfère encore conserver le secret… Il n’en dira pas plus également concernant le coût total de cet approvisionnement. Juste a-t-il indiqué que la collectivité réfléchissait déjà à approvisionner le territoire en d’autres équipements de protection. Les surblouses notamment, qui font aujourd’hui tout autant défaut que les masques, voire plus.

 

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

139000 €

Superbe appartement T4 traversant d'une superficie de 87m² habitables. Réno[...]

473 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- T3 proche du centre ville d[...]

350 €

Proche du centre ville et à deux pas du lycée Monteil, appartement de type [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir