Insomnie : un trouble fréquent chez le personnel soignant pendant l'épidémie de Covid-19

  • Dirigée par des chercheurs de l'université de médecine du Sud à Guangzhou (Chine), l'enquête a été réalisée à partir d'une série de questionnaires soumis à 1.563 soignants placés en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus.
    Dirigée par des chercheurs de l'université de médecine du Sud à Guangzhou (Chine), l'enquête a été réalisée à partir d'une série de questionnaires soumis à 1.563 soignants placés en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus. kupicoo/Istock.com / kupicoo/Istock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Une étude réalisée au moment le plus critique de l'épimédie de Covid-19 en Chine pointe des cas fréquents d'insomnie et de dépression chez le personnel soignant. 

Selon les chiffres officiels, l'épidémie de Covid-19 a provoqué plus de 3.300 décès en Chine, pays où le virus est initialement apparu en décembre 2019. Au-delà des pertes humaines dramatiques provoquées par cette crise sanitaire, les effets sur la santé mentale sont également importants, en particulier celle du personnel soignant, souligne une nouvelle recherche parue dans la revue Frontiers in Psychiatry.

Dirigée par des chercheurs de l'université de médecine du Sud à Guangzhou (Chine), l'enquête a été réalisée à partir d'une série de questionnaires soumis à 1.563 soignants placés en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Les réponses ont été collectées entre le 29 janvier et le 3 février sur le réseau social WeChat.

Plus d'un tiers des participants, soit 564 personnes, ont déclaré des symptômes d'insomnie au cours de cette période. Les auteurs de l'étude précisent que cette statistique est conforme aux recherches précédentes menées sur les effets psychologiques de l'épidémie de SRAS en 2002.

Chez les personnes souffrant d'insomnie, les niveaux de dépression étaient également nettement plus élevés que chez les autres répondants (87,1% contre 31%). En revanche, les pourcentages de réponses vis-à-vis de l'anxiété et des traumatismes liés à l'épidémie se sont avérés similaires entre tous les soignants qui ont participé au sondage. 

Le fait d'être constamment en contact étroit avec des patients infectés, la crainte de contracter le virus et de le transmettre à ses proches sont les raisons les plus fréquemment évoquées pour décrire cette anxiété. 
 
Les auteurs de la publication attirent également l'attention sur les conditions de travail stressantes pour les soignants : "Le personnel médical devait porter un ensemble complet d'équipements de protection individuelle (EPI) pendant plus de 12 heures d'affilée, sans pause. (...) Dans ces conditions dangereuses, le personnel médical s'épuise mentalement et physiquement et court donc un risque accru d'insomnie en raison du stress élevé", explique le chercheur Chenxi Zhang, qui a dirigé les travaux.

Dans ses conclusions, l'équipe de recherche suggère un suivi à long terme de ces symptômes pour une meilleure prévention chez les soignants. Elle fournit également plusieurs pistes pour atténuer les troubles du sommeil, notamment la thérapie cognitivo-comportementale spécialisée dans la lutte contre l'insomnie. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir