Rencontre avec le capitaine de gendarmerie Christian Impens

  • Lors d’un contrôle d’attestation de déplacement dérogatoire.
    Lors d’un contrôle d’attestation de déplacement dérogatoire.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les gendarmes sont largement mobilisés dans la gestion de la crise sanitaire. Le point sur leurs missions.

Depuis le début de la crise sanitaire les forces de l’ordre sont en première ligne ! Nous avons pu rencontrer le capitaine Christian Impens, adjoint au commandant de compagnie de Villefranche-de-Rouergue et l’adjudant-chef Alain Coste, commandant la brigade de Montbazens a qui nous avons posé quelques questions.

Quelles sont les missions de la gendarmerie durant le confinement ?

Elle continue d’assurer l’ensemble des missions régaliennes qui lui sont habituellement dévolues, en priorisant l’intervention aux personnes vulnérables, l’accueil du public, les dossiers de police judiciaire les plus urgents. Toutefois, en cette période de crise sanitaire sans précédent, la priorité de l’action de la gendarmerie reste l’application des mesures de confinement.

Dans ce contexte, l’institution s’est "organisée pour faire face" à la crise sanitaire du Covid-19 notamment pour faire respecter scrupuleusement les mesures de confinement.

Quelles sont les mesures de protection adoptées par vos personnels lors de ces missions ?

Les militaires de la Gendarmerie respectent déjà entre eux les gestes barrière et les règles de distanciation sociale. Les véhicules de service sont systématiquement désinfectés après chaque service ; les brigades également (mise en place de plaque en plexiglas à l’accueil). Lors des opérations de contrôle, ils peuvent utiliser les masques mis à leur disposition, s’ils en ressentent le besoin, afin de se prémunir de toute projection de gouttelettes. Sur le plan technique, une application mise en place sur leur téléphone NEOGEND permet désormais aux gendarmes de contrôler "sans contact physique" la validité des attestations de déplacement dérogatoires émises numériquement, renforçant ainsi la protection des personnels de l’arme.

Le confinement a-t-il eu un impact direct sur la délinquance ?

Effectivement il a eu un impact sur la délinquance. Nous observons en Aveyron une tendance à la baisse de celle-ci ; tendance qui est également observée au niveau national.

Comment se passe le lien social avec les plus vulnérables au cours de la phase de confinement et rencontrez-vous régulièrement les élus ?

Durant cette période de confinement, la gendarmerie renforce les liens qu’elle entretient habituellement avec la population. Au-delà des élus, un contact étroit est maintenu avec l’ensemble des partenaires habituels (acteurs sociaux, chefs d’entreprises, commerçants, professionnels de santé...) et plus généralement avec la population notamment les plus vulnérables.

Il est également rappelé que tout citoyen peut contacter la gendarmerie sans se déplacer, par le biais de la brigade numérique (pré-plainte en ligne, signalement de faits, etc.)

Vous souhaitez déposer une pré-plainte ou effectuer un signalement suite à des faits dont vous êtes témoin ou victime. Vous pouvez procéder à une déclaration en ligne par l’intermédiaire de l’un des téléserviWces suivants :

- Déposer une pré-plainte pour une atteinte aux biens ou une discrimination dont l’auteur est inconnu : www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/

- Signaler des violences sexuelles ou sexistes (Pvss) :

https ://www.service-public.fr/cmi -Signaler un contenu ou un comportement illicite sur internet (Pharos) :

www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

- Signaler une fraude à la carte bancaire (je suis en possession de ma carte bancaire mais je ne suis pas à l’origine des achats en ligne) Perceval : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R46526

-Victime d’une escroquerie :

08 05 80 58 17

- Signaler une malveillance sur internet (spam, piratage, hameçonnage, arnaque, rançongiciels, fausse offres d’emploi...) :

www.cybermalveillance.gouv.fr

- Signaler un changement de comportement d’une personne pouvant conduire à sa radicalisation : 08 00 00 56 96

- Victime d’un contentieux commercial (problème de consommation, de qualité ou de sécurité de produits commerciaux) :

www.economie.gouv.fr/dgccrf

En cas d’urgence nécessitant l’intervention immédiate de la gendarmerie, composez le 17.

CLAUDE FAURE
Voir les commentaires
L'immobilier à Montbazens

159000 €

Ancien relais à cheval et hôtel des voyageurs de 1750 composé de 2 maisons [...]

231000 €

Dans village avec écoles et commercesGrande Maison familiale de 230 m² habi[...]

81000 €

A VENDRE-appartement T3 traversant avec belle terrasse de 19m2, composé d'u[...]

Toutes les annonces immobilières de Montbazens
Réagir