Un déconfinement progressif à partir du 11 mai

  • Un déconfinement progressif à partir du 11 mai
    Un déconfinement progressif à partir du 11 mai
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

A l'occasion d'une allocution prononcée hier soir depuis l'Elysée, le président de la République Emmanuel Macron a sans surprise annoncé la prolongation de la période de confinement sur le territoire national. Il durera jusqu'au 11 mai, et le déconfinement sera progressif.

Le confinement sera plus long de 4 semaines. C’est ce qu’a annoncé le chef de l’Etat hier soir, peu après 20 heures. Il prendra donc fin le lundi 11 mai, dans des conditions qui restent encore à définir et à préciser. Emmanuel Macron a toutefois dessiné quelques priorités hier : à la date du 11 mai, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées rouvriront « progressivement ».

En revanche, dans l’enseignement supérieur, les cours « ne reprendront pas physiquement avant l’été ». Même chose pour les lieux recevant du public, comme les bars, les restaurants, les salles de spectacle… qui resteront donc fermés au-delà du 11 mai. Quant aux « personnes âgées, en situation de handicap sévère et les personnes atteintes de maladies chroniques », elles sont invitées à rester confinées après cette date.

Des modalités à préciser

Invité sur franceinfo ce matin, le ministre de l’Education nationale a donné quelques détails sur les pistes envisagées pour la reprise des cours dans les établissements concernés : « on ne peut imaginer que des petits groupes », a précisé Jean-Michel Blanquer. « Il est hors de question d’avoir des classes bondées dans cette situation ». Un début de réponse aux parents, enseignants et syndicats qui s’inquiètent des risques de transmission du virus, particulièrement dans les classes où il serait difficile de faire appliquer correctement les gestes barrière aux élèves les plus jeunes.

Les modalités précises de la reprise des cours seront arrêtées dans les 15 jours qui viennent, selon le ministre. Plus généralement, le gouvernement devrait présenter début mai son plan d’après-11 mai, concernant par exemple le retour progressif au travail des salariés, la réouverture de certains commerces, etc.

200 000 tests par semaine

Sur le plan sanitaire, le président de la République a maintenu sa position, selon laquelle « tester tout le monde n’aurait aucun sens ». Il a cependant annoncé la mise en place d’une nouvelle organisation concernant les tests : seront désormais testées « toutes les personnes présentant des symptômes », et isolées les personnes porteuses de la maladie. Sur l’antenne de RTL ce matin, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué que la France serait bientôt en capacité d’effectuer 200 000 tests par semaine, contre 150 000 aujourd’hui. Pour l’isolement des personnes infectées, des hôtels pourraient être réquisitionnés.

Le ministre est également revenu sur la déclaration du président, à propos des « masques grand public ». Hier soir, Emmanuel Macron avait déclaré que, à partir du 11 mai, en « lien avec les maires, l’Etat devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public ». Olivier Véran a confirmé que la piste des collectivités locales pour la distribution des masques était privilégiée. Des masques dont l’usage pourrait devenir systématique, notamment dans les transports en commun, a dit hier soir le chef de l’Etat.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir