Séverine, infirmière à domicile : "L’esprit d’équipe est primordial"

Abonnés
  • Séverine effectue sa tournée de soins avec bienveillance.
    Séverine effectue sa tournée de soins avec bienveillance.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Séverine native et très attachée à son village trémouillais est infirmière à domicile par le biais d’une Maison de Santé.

"Pour pouvoir bien soigner les gens il faut, selon moi, être bien soi-même et en ce moment plus encore que d’habitude. Ce qui me permet de faire face à cette pandémie et de continuer cette profession, qui empiète largement sur ma vie privée, c’est d’être entourée et soutenue par mes enfants, ma famille, mes amis et surtout d’avoir des collègues formidables avec un vrai esprit d’équipe. La collaboration avec les autres professionnels de santé de la Maison de Santé est aussi un atout.

Suite à cette situation inédite et compliquée vous exercez votre métier avec beaucoup de courage, comment cela se passe-t-il ?

Comme d’habitude, mon quotidien de soignante n’a pas changé. Je continue de soigner les patients en m’adaptant aux lois du domicile.

L’activité a cependant diminué car le nombre de passages a été restreint dès que cela a été possible : présence d’un aidant naturel capable de prendre le relais quelque temps ou patient lui-même.

Un lien téléphonique est maintenu chez les personnes chez qui les soins ont été entièrement délégués aux aidants. Cela a été fait afin de protéger au mieux les patients.

Aux premières loges en entrant dans les maisons comment vous êtes-vous adaptée ?

En plus des règles d’hygiène de base quotidiennes liées à ma profession, je porte un masque afin de renforcer la protection pour les patients.

Les patients ont-ils des craintes ? Comment les aidez-vous à surmonter cette peur ?

Oui ils ont des craintes et des angoisses, comme une majorité de la population. Même moi en tant que soignante.

Pour les aider je fais comme d’habitude : je prends le temps de les écouter, de les rassurer (quand je le peux), de leur changer les idées, de les faire rire ! Et on éteint la télé !

Le côté relationnel fait partie du soin à part entière, encore une fois c’est mon quotidien.

Aujourd’hui effectivement c’est majoré avec le Covid et cela prend plus de temps.

Un jour, chacun pourra sortir normalement, quelle sera la première chose que vous ferez ?

Prendre mes enfants dans les bras et les embrasser vraiment. Faire une grande bringue avec ma famille, mes amis et mes collègues… Et puis pourquoi pas partir élever des chèvres sur le Larzac !

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir