-C. Guidarini

Abonnés
  • Claudio a consacré toute sa vie à l’orgue et à sa musique.
    Claudio a consacré toute sa vie à l’orgue et à sa musique.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Né à Espalion de parents d’origine italienne, domiciliés rue de la Croix, Jean-Claude Guidarini est décédé à Toulouse, à l’âge de 58 ans, vendredi dernier, des suites de sa maladie.

Jean-Claude Guidarini, "Claudio" pour ses amis, fit sa scolarité au collège Denayrouze et fut attiré très tôt par la musique et particulièrement par l’orgue de l’église paroissiale. C’est là que l’organiste actuel, Paul Lamic, se souvient avec émotion de ses rencontres avec "un jeune garçon terriblement passionné venant régulièrement lui rendre visite à la tribune avec son lot de partitions sous le bras". Sa première formation musicale par Georges Lartigau, professeur, classe d’orgue à Rodez, en lien avec Philippe Bachetszee se traduira par des progrès rapides et spectaculaires. Dans le cadre de l’association des "Amis de l’Orgue" mise en place quelque temps après, avec Maurice Cayron (président) et Mireille Boutary (secrétaire), il participa à l’organisation de nombreux concerts. Il prenait part bien volontiers avec son ami Pierre Marry à l’accompagnement musical des offices religieux et à eux deux firent entendre de nombreuses pièces d’orgue extraites du répertoire. Vinrent ensuite les récitals mémorables de Georges Lartigau, Philippe Bachet, Henri Carol, Liliane Blanchard, cantatrice attachée aux chœurs de Radio-France, et bien d’autres encore. Paul Lamic se souvient très bien "de la détermination, des grandes exigences et... du caractère bien trempé de Claudio" !

Une notoriété internationale

Pour élargir sa palette de l’instrument, il séjourna par la suite trois années à Florence, en Italie, pour acquérir une formation de facture d’orgue en vue d’en faire son métier. À son retour, il reprendra finalement ses études musicales à Toulouse, au conservatoire national de région, dans la classe de Michel Bouvard, organiste professeur au Conservatoire National Supérieur de Paris, auprès de Jan-Willem Jansen, organiste professeur au Conservatoire National de Région à Toulouse, et obtiendra un premier prix à l’unanimité du jury lors des épreuves de fin de cycle. Il sera nommé titulaire de l’orgue de la cathédrale Saint-Alain à Lavaur. Ensuite, il s’établira définitivement à Toulouse.

Une carrière totalement dédiée à l’orgue

À la fois enseignant, organiste liturgique, il réalise des enregistrements (sur l’orgue Gérard Bancels de l’Institut Catholique à Toulouse notamment) et se produit en concert. Doté d’une oreille exceptionnelle, il sera sollicité pour des expertises d’orgue, tout en menant de très intéressantes recherches musicales.

Ses écrits et commentaires parus dans la revue "Orgues Méridionales" en sont un témoignage éloquent. Bien évidemment, on le retrouvera très investi dans le cadre des journées internationales du festival "Toulouse les Orgues". Selon une information transmise par Michel Bouvard, Jean-Claude Guidarini laisse un important travail de recherches à partir des archives de la maison Puget qu’il n’a pu mener à son terme mais qui sera poursuivi. Cette importante manufacture d’orgues toulousaine qui a cessé son activité en 1960 a réalisé, entre autre, les orgues d’Espalion (1896), Saint-Amans et le Sacré-Cœur à Rodez, Saint-Geniez-d’Olt, Conques pour ne citer que les plus proches.

Des travaux qui offrent l’espoir d’en savoir un peu plus sur cette orgue espalionnaise dont ont ne sait presque rien.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

54000 €

Au coeur d'Espalion, dans une petite copropriété avec faibles charges, appa[...]

81000 €

Situé dans une résidence sécurisée, au premier étage, venez découvrir cet a[...]

57000 €

Dans un secteur calme, à Calmont, commune d'Espalion, parcelle de terrain à[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir