Confinement : des nouvelles de nos compatriotes à Paris

Abonnés
  • Véronique, Hervé et leurs enfants.
    Véronique, Hervé et leurs enfants.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Fils d’Huguette Grignac, Hervé, qui réside au Plessis-Trévise (Val-de-Marne), travaille chez le traiteur Potel et Chabot. On a voulu savoir comment se passait cette période de confinement en Ile-de-France.

"Au niveau familial, nous avons la chance de ne pas vivre intramuros dans 40 m2. Nous avons un jardin, il fait beau, on en profite et ce n’est pas trop contraignant. On ne peut pas sortir et faire ce que l’on veut mais il faut l’accepter, c’est pour la bonne cause". Travaillant dans une banque, son épouse Véronique est en télétravail à la maison avec les enfants (Damien, 24 ans et Vincent, 21 ans). "Au début, cela a été compliqué pour s’approvisionner, les supermarchés étaient vides. Au bout de quelques jours, cela s’est arrangé". "Le ciel n’a jamais été aussi bleu. Il y a beaucoup d’oiseaux. On respire. Pour se rendre au travail, on gagne énormément en temps de déplacement, il n’y a presque personne " ajouté Hervé, ravi de ces constations.

Du chomage aux plateaux-repas

Au départ, les 400 employés de Potel et Chabot ont été mis en chômage partiel. Une situation qui a été vécue aussi par les restaurants et brasseries avec une grande perte de marchandises. Appartenant à Accor, le groupe Potel et Chabot a été sollicité par les hôpitaux de Paris pour préparer des plateaux-repas pour le personnel soignant. Ainsi, une trentaine de personnesont été rappelées pour se remettre au travail avec toutes les mesures de sécurité et les équipements nécessaires. Deux mille plateaux-repas sont préparés tous les jours (6 jours par semaine) par sept cuisiniers. "C’est énorme ! Cela représente une grosse intendance de marchandises à cuisiner. Peler, découper, trier, préparer, cuisiner… avec la “qualité Potel” et des produits frais, c’est beaucoup de travail pour fournir ces 2.000 plateau-repas par jour. Ce sont de très grosses journées de travail qui devraient s’étendre sur une période de 3 semaines". Et la plus belle récompense pour l’équipe a été les remerciements reçus pour la qualité des repas confectionnés.

Bon courage à toute la famille et bonne continuation à Hervé chez Potel et Chabot.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Estaing

450 €

Dans un immeuble entièrement réhabilité, bel appartement T5 d'une surface h[...]

200 €

A Estaing, beau T1bis en rez-de-chaussée d'une surface habitable de 32m2 si[...]

314 €

A Louer bel appartement avec terrasse en plein coeur coeur d'Estaing. Ce bi[...]

Toutes les annonces immobilières de Estaing
Réagir