Les psys de l'Aveyron traitent les maux du confinement

Abonnés
  • Pierre Kivits, psychiatre à Sainte-Marie, entouré des infirmières Ornella Schouler et Isabelle Ginisty.
    Pierre Kivits, psychiatre à Sainte-Marie, entouré des infirmières Ornella Schouler et Isabelle Ginisty. Centre Presse / Guillaume Verdu / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les praticiens sont à l’écoute des personnes qui ont du mal à vivre la situation actuelle.

Nous voyons beaucoup d’anxiété, d’angoisse, de la part de personnes démunies face à la situation." Réalisé par la psychologue ruthénoise Inès Chevrot, le constat montre que le confinement décrété pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 peut avoir des répercussions sur la santé mentale. La praticienne l’a mesuré à travers sa participation à la cellule d’écoute téléphonique montée par des professionnels aveyronnais. "Nous sommes dans une situation exceptionnelle, à laquelle nous n’étions pas préparés, ajoute-t-elle. Des gens tournent en rond chez eux. D’autres se sentent seuls, notamment des personnes âgées." "Le confinement met un coup d’arrêt à la liberté des personnes, à leur rythme de vie, à leurs liens sociaux. Or ce sont trois éléments importants à l’équilibre psychologique", poursuit Pierre Kivits, psychiatre au centre hospitalier Sainte-Marie, à Rodez. Il a constaté, depuis le début du confinement, le 17 mars, des troubles chez certaines personnes, causés par la situation actuelle. "On a vu arriver des personnes en situation de détresse psychosociale, dit-il. Le confinement est venu exacerber des rapports déjà conflictuels au sein de couples ou de familles. Les dérivatifs habituels, comme le travail, un loisir à l’extérieur de chez soi ou des relations sociales, n’existent plus."

"Pour certains, la vie sociale s’est arrêtée de façon brutale"

D’autres risques existent chez des personnes seules. "Pour des patients à la limite des soins, victimes de troubles de l’humeur, on a pu voir des décompensations dépressives ou maniaques, précise-t-il. Nous avons aussi été sollicités par des personnes seules qui traversent un mal-être existentiel, après que leur vie sociale s’est arrêtée de façon brutale."

L’annonce du président de la République de mettre fin au confinement le 11 mai ne suffira peut-être pas à mettre fin aux problèmes.

"Il reste encore du temps et ce n’est pas toujours facile de garder le cap, estime Pierre Kivits. Cela peut entraîner de l’espoir, mais aussi du découragement car c’est encore loin d’être fini et on se rend compte que la sortie ne sera pas un moment de liesse populaire. Il y a des incertitudes sur les conditions de sortie du confinement, qui peuvent générer de l’angoisse." "Voir l’issue peut rendre les choses plus faciles. Seulement, tous les problèmes ne seront pas derrière nous le 11 mai", confirme Michel Lévy, psychiatre libéral à Rodez.

Des effets positifs

Mais heureusement, tout n’est pas négatif dans la période actuelle. Les praticiens ont aussi constaté quelques conséquences positives au confinement. "La crise fait appel à nos capacités d’adaptation, relève Pierre Kivits. Les patients que l’on suit régulièrement ont su mobiliser des ressources pour lutter contre la peur, le désarroi et conserver un rythme de vie. " " Les gens coupent avec l’hyperstimulation du monde extérieur. Ils peuvent mettre leur appareil psychique au repos et laisser parler leur créativité, positive Michel Lévy. Il y a un vrai bénéfice à se recentrer sur soi-même."

Cellule d’écoute par téléphone disponible du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 16 h 30 à 20 h 30 au 05 65 77 87 90.

Région : une aide téléphonique pour supporter le confinement

En Occitanie, un numéro de téléphone spécifique a également été ouvert à destination des personnes souhaitant un accompagnement psychologique. Il est gratuit, ouvert à tous et met chaque interlocuteur en relation avec des médecins et psychologues de la cellule organisée à cet effet par l’hôpital toulousain de Purpan.

Il suffit d’appeler le 05 34 39 33 47.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

65 €

Garage avec un accès aisé, il est situé dans la Résidence Les Terrasses de [...]

219 €

Appartement de type 1 avec coin cuisine équipée Centre-ville et proche cath[...]

341 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une entrée (avec un dégageme[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir