Moulin de Cantaranne : un peu d’histoire avant de pouvoir y aller

  • Une balade d’un kilomètre et demi permet de découvrir le moulinet ses environs.
    Une balade d’un kilomètre et demi permet de découvrir le moulinet ses environs.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Lorsque les beaux jours reviendront, tant sur le plan météorologique que sanitaire, de belles balades seront à faire sur la commune.

Parmi celles-ci, celle qui conduit au Moulin de Cantaranne, l’un des derniers en activité. Avec six générations de meuniers dans leur famille, les frères Pierre et Olivier Mazars sont les actuels propriétaires.

Fondé sur la rivière Aveyron, vers 1170-1180, le moulin a bien sûr traversé moult soubresauts historiques, subi maintes transformations et connu presque autant de propriétaires. Jusqu’au coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851, c’est la famille Mazenq qui en est détentrice. Puis les arrière-grands-parents des frères Mazars, d’abord ouvriers meuniers, le reprirent en mains. Le père Mazars le reconditionna dès 1960.

Si au XIXe siècle il existait 2000 moulins dans le département, aujourd’hui ils ne sont plus qu’une dizaine, une disparition notamment due à l’effondrement du prix du blé en 1929, aux quotas à respecter, au changement de style de société et de vie depuis 1968. Les visiteurs pourront peut-être parcourir les extérieurs et intérieurs des lieux, pour découvrir la chute d’eau de 1,80 m de hauteur (ce qui donne du poids à l’eau et donc de la puissance au moulin), les différentes crues au cours des siècles écoulées, mais également le rouet de la bâtisse, les espaces des meules et de stockage, les tapisseries médiévales aux histoires locales, peu orthodoxes en ces lieux… Le moulin de Cantaranne produit des sacs de farine de blé ou de seigle et quelques variantes. La randonnée proposée se fait au départ du haut de La Vigne et emprunte la petite route goudronnée qui longe le lotissement de San Pau.

Traverser avec prudence l’ex-RN 88 et le passage à niveau de Cantaranne puis suivre en face la route qui va au Moulin de Cantaranne. En arrivant au moulin, s’engager à gauche sur le chemin de terre vers Manhac. Traverser le hameau, passer sous la voie de chemin de fer et repasser de l’autre côté de l’ex-RN 88. Prendre en face la route goudronnée qui monte vers la Souyrinie. Après le hameau, au carrefour, obliquer à 90° vers la gauche et emprunter la piste pour retourner au point de départ. La balade d’un kilomètre et demi devrait convenir à tous, mais prévoir couvre-chef et petite laine…

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

7500 €

parking dans copropriété sécurisée au Balquiere. Cet emplacement de parking[...]

109000 €

Vente d'un appartement F3 à Onet-le-Château - EXCLUSIVITÉ - DERNIER ÉTAGE À[...]

235 €

Situé à proximité des commodités, studio semi-meublé composé d'une pièce pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir