Pour l'opposition, "le Département doit jouer un rôle de catalyseur"

  • Bertrand Cavalerie.
    Bertrand Cavalerie. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le Groupe socialiste et républicain a fait parvenir au président Galliard un ensemble de mesures à prendre ou à envisager dans le cadre de la crise.

Comme nous l’indiquions dans notre précédente édition, le Groupe socialiste et républicain du conseil départemental a fait parvenir au président Jean-François Galliard un document énumérant des mesures à prendre ou à envisager dans le cadre de la crise sanitaire.

La santé ; la gouvernance ; le numérique ; l’action sociale ; la protection de l’enfance ; l’aide à domicile ; les personnes âgées dépendantes ; la culture ; la lutte contre la pauvreté ; le logement ; l’isolement et l’économie composent les différents chapitres abordés dans ce document. Pour Bertrand Cavalerie, membre du groupe d’opposition, " le contexte est quand même très particulier. Nous devons travailler ensemble. Nous sommes déjà satisfaits de voir que certaines de nos propositions ont été déjà reprises ou font du moins partie de l’action du Département, notamment le positionnement du laboratoire départemental pour la fabrication de test. "

La mise en place d’un "conseil des territoires" réunissant l’ensemble des présidents de communautés de communes et des conseillers départementaux afin de coordonner toutes les initiatives de solidarité des collectivités locales aveyronnaises est également l’un des souhaits de l’opposition. "Adopter un tel système de gouvernance permettrait de coordonner les actions entre toutes les collectivités aveyronnaises et participerait à obtenir plus d’efficacité dans ces actions", considère Bertrand Cavalerie, qui situe également au premier niveau des préoccupations la production de masques.

" Dans la perspective du déconfinement, les masques en tissu répondant à la norme Afnor deviennent un enjeu majeur, souligne le conseiller départemental de Capdenac. Le département a un rôle de catalyseur à jouer. Pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui se fait ailleurs par le biais des collectivités ? Dans le Lot par exemple, mais aussi dans d’autres départements, des collectes en ligne ont été ouvertes sur des plateformes nationales de financement participatif pour recueillir des fonds destinés au financement des masques en tissu. Des appels aux particuliers ont été également lancés par ces mêmes collectivités et des dizaines de personnes se sont manifestées pour participer à la fabrication de masques. Pourquoi ne pas faire pareil en Aveyron ? Je le répète, le conseil départemental pourrait jouer un rôle de catalyseur dans ce cadre."

Peut-être une idée à reprendre par Jean-François Galliard, qui se disait lundi disposé à étudier les propositions formulées par l’opposition, dans un "esprit de concorde".

François Cayla
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

138000 €

Ce terrain constructible de 5680m2 est situé dans la continuité d'un lotiss[...]

42000 €

A VENDRE-Dans petite résidence sécurisée avec ascenseur,interphone, apparte[...]

30000 €

Agnac : Venez découvrir et imaginer votre future maison sur ce beau terrain[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir