Villefranche-de-Rouergue : Lisi Aerospace s’attend à des mois difficiles

Abonnés
  • Johan Fabre prévoit une baisse de chiffre d’affaires de 30 % en 2 020 et de 20 % sur 2 021.
    Johan Fabre prévoit une baisse de chiffre d’affaires de 30 % en 2 020 et de 20 % sur 2 021. G.L. / G.L.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Après une fermeture temporaire, l’activité a repris progressivement. Mais le directeur de l’établissement de la Glèbe est dans la plus grande expectative pour l’avenir. Le plus gros donneur d’ordres, Airbus, a déjà annoncé une baisse de ses commandes.

Sur le site de Lisi Aérospace à la Glèbe, le travail a repris le 24 mars, après quelques jours de fermeture temporaire, suite au confinement de la population décidé par le président de la République. Le personnel avait été alors mis en chômage partiel. " Nous avons redémarré avec une soixantaine de personnes. Depuis le 6 avril nous avons 200 à 220 personnes qui travaillent sur le site ", indique le directeur de l’établissement, Johan Fabre. "Toutes sur la base du volontariat", précise-t-il.

La reprise s’est effectuée après la mise en place d’un protocole précis pour préserver la santé et la sécurité des employés. Ce sont presque deux unités indépendantes qui ont été créées, avec des flux scindés.

Et l’après 11 mai, date annoncée pour un déconfinement progressif ? Question aujourd’hui sans réponse du directeur. "Nous sommes dans l’expectative la plus totale. Nous attendons les décisions qui vont être annoncées pour ce déconfinement."

Autre grande incertitude, et inquiétude, pour Johan Fabre, elle porte sur le carnet de commandes. "Sur l’année 2 020, nous accuserons une baisse d’activité de 30 %. Elle pourrait être de 20 % sur 2 021, voire sur 2 022 ", prévoit-il déjà. "Airbus, nous a annoncé une diminution de ses commandes de 50 % jusqu’à l’été et ensuite de 30 % jusqu’à Noël. " Après le report, voire l’annulation, de commandes d’avions par les compagnies aériennes que la crise atteint en plein vol, l’avionneur européen a réduit ses cadences de production d’un tiers. Ce qui impacte ses sous-traitants. Les autres donneurs d’ordre sont sur la même pente.

Airbus pèse pour 20 % du chiffre d’affaires de Lisi Aerospace. C’est son plus gros client. Suivent les motoristes aéronautiques, dont Safran, et le constructeur américain Boeing.

Déjà, face à cette crise économique qui fait suite à la crise sanitaire, plusieurs scénarios ont été mis à l’étude. Ce n’est que dans quelques semaines, que les orientations seront prises. Dans l’immédiat, l’entreprise a mis en place des mesures de chômage partiel. "Nous sommes dans l’expectative de la transformation du carnet de commandes d’Airbus et des autres principaux clients". répète Johan Fabre. "Nous aurons une vision plus claire du carnet de commandes début juin."

Le temps alors des décisions ?

Le directeur de l’établissement villefranchois de Lisi Aerospace craint une crise aéronautique profonde "qu’on n’a jamais connue ". Alors que, avant l’arrivée du nouveau coronavirus, le secteur affichait une croissance remarquable. Comme quoi, la vérité d’un jour n’est pas toujours celle du lendemain.

Cette crise marque un coup d’arrêt pour Lisi Aerospace dont le site de Villefranche, qui vient d’être labellisé "Vitrines Industries du Futur", sortait d’une année 2 019 record.

Guy Labro
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

290 €

Coeur de ville, proche de toutes commodités - Appartement T2 situé au 1er é[...]

106000 €

Cette grande maison en pierre située à deux minutes du centre de Villefranc[...]

602 €

Proximité centre ville, beau T4 , 99.50 m² 1° étage. Cuisine ouverte sur pi[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir