Confiné, l’humoriste aveyronnais Wally chante "Aïe Corona"

  • L’humoriste Wally chante "Aïe Corona"
    L’humoriste Wally chante "Aïe Corona" Reproduction Centre Presse / DDM / Reproduction Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Où et comment confinez-vous ?

Je suis dans ma maison, à Montbazens, avec ma femme et ma fille, en lisière du village, avec de l’espace.

Dans quel état d’esprit vivez-vous le confinement ?

Je ne m’ennuie pas. Je mène la même vie sauf que je ne répète pas et que je ne joue pas sur scène. Mais c’est bizarre parce que quelque chose nous empêche quand même d’être comme en temps normal. Cette crise révèle plein de choses au-delà de la crise sanitaire. Et puis tout ça est absurde, il y a quelque chose d’angoissant.

Qu’aviez-vous initialement prévu de faire si vous n’aviez pas été confiné ?

J’ai 20 dates de représentations un peu partout en France qui ont sauté. Certaines ont été annulées, d’autres reportées… Ça va créer un bel embouteillage ! Il va y avoir des dégâts autant chez les artistes que chez les organisateurs. Notre secteur sera le dernier à rouvrir… Il y a plein d’incertitudes. Alors je reste en contact avec le collectif des intermittents aveyronnais. Il y aura peut-être la possibilité de déclarer nos contrats non réalisés en activité partielle.

Quelles sont vos méthodes pour vous évader et comment occupez-vous vos journées ?

Je cuisine, je fais du sport pour m’entretenir, mais j’essaie aussi d’écrire et de penser, d’avoir des règles. Je m’impose un agenda avec des rendez-vous avec moi-même, mais on a du mal à se projeter.

Quelle chanson ou quel morceau de musique conseilleriez-vous pour mettre du baume au cœur des Aveyronnais en ce moment ?

Mes chansons à ne pas écouter, très courtes, que j’ai composé sur l’épidémie, il y a "Aïe Corona", "La chanson de gestes barrières", "Je voudrais vivre", "Chansons pour prendre l’air", "Chansons inquiétantes". C’est sur YouTube et c’est plutôt bien partagé.

Un film à conseiller ?

Je suis tombé sur la nouvelle série d’Arte, "Dérapages", avec Éric Cantona en DRH au chômage. Ça m’a surpris et séduit.

Frigo plein ou file d’attente devant un point de ravitaillement ?

Je vais au marché de Montbazens qui n’a pas arrêté, chez le boucher du village et au Panier paysan, à Livinhac.

Quelle est la première chose que vous ferez quand le confinement sera terminé ?

J’irai voir mes amis, je suis quelqu’un de contact, les écrans ça ne suffit pas, il faut pouvoir les approcher.

Propos recueillis par Marie-Christine Bessou
Voir les commentaires
L'immobilier à Montbazens

66000 €

A VENDRE-appartement T2 traversant ( environ 52m2) composé d'un séjour de 2[...]

42000 €

A VENDRE-Dans petite résidence sécurisée avec ascenseur,interphone, apparte[...]

126000 €

Sur 700m2 de terrain plat et clôturé, maison plain-pied T3 ,très bon état g[...]

Toutes les annonces immobilières de Montbazens
Réagir