Fêtes de villages : la préfète de l'Aveyron appelle les maires et les organisateurs à la prudence

  • Des fêtes de village vouées au discernement des maires.
    Des fêtes de village vouées au discernement des maires. Archives Centre Presse / / Archives Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les fêtes de village pourront-elles se maintenir ? Rien n’est moins sûr…

Festivals et grands événements jettent l’éponge à tour de rôle. L’été qui s’annonce sur fond de crise sanitaire rebat les cartes. Mais les organisateurs de rassemblements de moindre importance, de petites fêtes de village, de concerts "à taille humaine" demeurent dans un flou très artistique, notamment au-delà du 15 juillet, date en deçà de laquelle il est convenu de ne rien entreprendre…

"Le plan de déconfinement présenté la semaine prochaine par le Premier ministre donnera des pistes, rappelle la préfète Catherine de la Robertie. Tout est lié aux aspects sanitaires et les décisions évolueront sans doute". La représentante de l’État se refuse à exiger reports et annulations, préférant s’en remettre au "bon sens aveyronnais", nécessaire pour agir dans le plus grand des discernements. "Il faut avoir l’humilité de dire que l’on avance petit à petit. Et les maires, qui sont nos interlocuteurs en la matière, font ce travail d’approche". Et la préfète d’insister sur ce partenariat étroit noué avec les élus de proximité, détenteurs du pouvoir de police qui leur permet, par arrêté, d’autoriser ou d’interdire une manifestation. "A la préfecture, nous tenons à jour, au quotidien, un tableau sur lequel sont mentionnés les événements annulés, reportés, ou dont la tenue est en instance de décision. Et quand certains événements sont reportés, on rediscute des dates… Nous avons en ce sens une grande relation de confiance avec les élus. Le couple préfet-maire fonctionne parfaitement".Alors que décider ? "Il faut rester d’une grande prudence. Les décisions doivent être guidées par le sens des responsabilités". En d’autres termes, c’est la situation sanitaire qui mène le bal : mieux vaut donc prévenir que guérir.

8-Mai en petits comités

Les cérémonies du 8-Mai auront bien lieu. Mais sans le public. Juste en très petit comité, les modalités doivent être précisées. Mais devant les stèles, ne devraient demeurer qu’un représentant de la commune, un pour les associations combattantes, un porte-drapeau…

Christophe Cathala
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

27800 €

Auzits sur les hauteurs avec une belle vue dégagée, home patrimoine immobil[...]

75000 €

Cet immeuble est composé d'un local commercial vide et d'un appartement lou[...]

57000 €

Beau terrain plat de 800 m2, viabilisé.  Retrouvez toutes les annonces immo[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir