Aveyron : le Covid-19 a causé la mort d’au moins 53 personnes

Abonnés
  • Les Ehpad, durement touchés par l’épidémie de Covid-19.
    Les Ehpad, durement touchés par l’épidémie de Covid-19. Centre Presse / José A. Torres / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le bilan s’est alourdi avec onze personnes supplémentaires, principalement des résidents d’Ehpad.

Le bilan du Covid-19 s’est dramatiquement alourdi cette semaine en Aveyron : selon nos informations, qui n’ont pas été confirmées (lire par ailleurs), ce sont désormais au moins 53 personnes qui sont décédées dans le département. Précisons toutefois qu’il ne s’agit pas forcément de morts constatées cette semaine, les chiffres remontant des établissements vers les autorités de santé avec parfois un peu de retard.

Au déjà lourd bilan (20 morts) communiqué par l’Agence régionale de Santé (ARS) qui ne tient compte que des décès constatés en établissement de santé, il convient d’intégrer les décès de résidents d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), qui seraient au nombre de 39. Toutefois, six d’entre eux se seraient éteints en centre hospitalier et donc sont déjà pris en compte, d’où ce bilan provisoire de 53 personnes.

Évidemment, il ne tient compte que des décès imputés formellement au Covid-19, et n’intègre pas les éventuels décès hors structures précédemment citées.

Rappelons que samedi dernier, nous faisions état de 42 décès avérés pour l’ensemble du département. En une semaine, ce sont donc 11 personnes qui sont venues noircir un tableau déjà bien triste, la plupart étant des résidents d’Ehpad.

Six Ehpad touchés

Comme expliqué ci-dessous, il ne nous a pas été possible d’officialiser ce bilan, ni même d’obtenir la provenance des victimes.

On sait toutefois que depuis qu’il a été avéré que le virus circulait en Aveyron, courant mars, plusieurs structures abritant des personnes âgées ont été touchées : on parle de sept établissements aujourd’hui, dont six déploreraient des décès, pour 39 victimes au total donc.

Tout laisse dès lors à penser que les établissements touchés le sont durement. Interrogée sur le sujet, Catherine Sarlandie de la Robertie, préfète de l’Aveyron, n’a pas souhaité donner plus de détail, mais a toutefois confirmé globalement les chiffres avancés. Elle a toutefois précisé qu’il n’y avait pas, pour l’heure, dans le département, des structures en perdition tel qu’on a pu le voir en Moselle ou à Mougins, où plus de 20 résidents sont décédés.

Il n’empêche, la situation est suffisamment grave pour nécessiter une coordination sanitaire propre, pour laquelle l’hôpital de Rodez joue un rôle majeur.

L’Aveyron, deuxième département d’Occitanie

La représentante de l’État en Aveyron a toutefois insisté sur la nécessité de rester sur ses gardes, évoquant une circulation virale encore très élevée dans le département.

Un état des lieux confirmé jeudi soir par Santé Publique France dans son point épidémiologique régional hebdomadaire.

Ce point, qui se base sur les remontées de terrain issues de l’ARS, mais aussi des CH, laboratoires ou médecin libéraux, note certes une baisse du recours à la médecine générale et aux soins d’urgence pour suspicion de Covid-19, mais relève toutefois des "niveaux encore élevés " sur la période concernée, qui va du 13 au 19 avril.

Si elle ne note "aucun excès de mortalité toutes causes (y compris pour les 65 ans et plus)" au niveau régional, elle fait état à date de 2 100 cas – possibles au regard du tableau clinique ou confirmés – en établissements médico-sociaux et 139 décès au niveau régional. Ce bilan ne tient pas compte des résidents décédés à l’hôpital. Il s’agit de décès de personnes âgées dont le test a été positif au Covid-19, mais aussi de personnes âgées qui pouvaient présenter des symptômes sans avoir pu être testées avant leur décès.

À date donc, si l’Hérault, dont on a beaucoup parlé à travers l’Ehpad de Mauguio, est le plus touché avec 37 décès de résidents dans les diverses structures, l’Aveyron arrive en deuxième position avec 31 morts. Suivent les Hautes-Pyrénées (24) et l’Aude (14), les neuf autres départements étant en dessous de 10 victimes.

Ce relevé officiel de Santé publique France détaille également le nombre de cas totaux de résidents possibles ou confirmés : l’Hérault (670) devance la Haute-Garonne (263), le Tarn-et-Garonne (227) et l’Aveyron (207).

Enfin, il est important de noter que Santé publique France relève 91 cas possibles ou confirmés parmi le personnel des Ehpad de notre département.

Le chiffre : 64

Il s’agit de l’âge moyen des cas touchés par le Covid et admis en réanimation, selon des données relevées dans 24 services de réanimation d’Occitanie, dont celui du centre hospitalier de Rodez (services sentinelles).

71 % de ces cas étaient des hommes. Près de 80 % des cas présentaient un syndrome de détresse respiratoire aiguë.

Enfin, sur 45 décès étudiés, 82 % avaient une comorbidité.

Pascal Laversenne
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

390 €

Appartement T2, au centre de Baraqueville, dans petite copropriété , en 3 è[...]

293 €

LOCATION APPARTEMENT MARCILLAC SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové Entr[...]

138400 €

Idéalement situé dans le centre ville d'Entraygues à proximité de toutes le[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir