Allons cliquer dans les musées ruthénois !

  • Mieux connaître la Dame de Saint-Sernin où la reconstituer en puzzle… c’est possible.
    Mieux connaître la Dame de Saint-Sernin où la reconstituer en puzzle… c’est possible. Reproduction Centre Presse / Reproduction Centre Presse / Reproduction Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Soulages, Fenaille et Denys-Puech proposent diverses animations sur leurs sites Facebook. Aussi amusant qu’enrichissant.

Il fait un temps à aller dans les musées ces jours-ci… Seulement voilà, confinement oblige, ils sont tous fermés. Mais qu’à cela ne tienne, les musées ruthénois proposent de vous occuper tout en se cultivant. Bienvenue au musée quoi !

Commençons par une visite au musée Soulages. Avant sa fermeture, il proposait, outre sa collection permanente, une exposition temporaire intitulée "Femmes années 50". Et chaque jour, le musée donne un rendez-vous autour de ces deux expositions. Ainsi, tous les mercredis, c’est un petit défi autour de cette dernière exposition qui est offert. Reproduire une œuvre à l’identique, trouver les matériaux correspondant à une sculpture, créer sa ligne de vêtements à l’aide de formes abstraites, etc. sont autant de "jeux" qui raviront toute la famille. Toujours dans ce domaine, le musée propose également diverses initiations, comme peindre au café, faire de la patatogravure, créer soi-même ses outils de peinture… De quoi franchement passer un bon moment pour qui se sent une petite âme d’artiste… ou pas !

Prendre le temps

Mais bien évidemment, l’aspect plus "culturel" du musée n’est pas oublié. Bien au contraire.

Très régulièrement, une œuvre de Pierre Soulages est dévoilée. Et, ce temps que l’on n’a pas forcément quand on visite un musée, on peut le prendre devant son écran. Prenons une des premières toiles dévoilées par le musée. Elle date d’août 1963. De 1971 à 2014, elle était dans les réserves du Palais de l’Élysée. Le visiteur du site peut, là, en savoir plus les techniques et "comprendre" ce qui peut éventuellement fasciner celui qui observe le tableau. Et la volonté de Pierre Soulages en réalisant cette œuvre. Et il est en ainsi pour nombre de tableaux, d’eaux-fortes… L’architecture du musée et son agencement sont également au rendez-vous. C’est comme si vous y étiez !

Allons faire un petit tour maintenant au musée Fenaille et au musée Denys Puech.

Au musée Fenaille, on propose une série de vidéos intitulée "Histoire de…" autour des collections du musée. Histoires du vin, du masque de fer, de sorcières et autre récits sont autant de petits rendez-vous qui mêlent histoires locales et culture. Vous serez d’ailleurs surpris par quelques-unes de ces histoires… Puis, tout récemment, le musée Fenaille a décidé de présenter ses héroïnes, les vingt et une statues-ménhirs. À commencer par la Dame de Saint-Sernin. Passionnant ! Le musée propose également de jouer, en réalisant des statues menhirs sous forme de… Puzzles. C’est assez addictif.

N’hésitez pas, cliquez

Au musée Denys-Puech également on vous propose de reconstituer de grands tableaux alors que les pièces de puzzle sont éparpillées. Mais le musée propose également de revisiter l’exposition temporaire d’Édith Roux, et dévoile également les douze tableaux qu’il conserve sous le sigle de MNR, pour "Musées Nationaux Récupération". Et ce sont autant d’histoires passionnantes qui accompagnent ces tableaux au passé mouvementé. Ainsi, quand vous retournerez au musée "pour de vrai" comme disent les enfants, il ne fait pas de doutes que vous apprécierez avoir avec vous tout cet enrichissement culturel que les musées vous proposent durant cette période de confinement. Alors n’hésitez pas. Cliquez sur les musées !

À venir au musée Soulages

Fermé pour cause d’épidémie de Covid-19, le musée a décidé de reporter à l’été 2021 l’exposition « Fernand Léger. La vie à bras-le-corps ».
Pour autant, dès la réouverture au public, la nouvelle programmation 2020 a été adaptée avec, notamment, la prolongation de l’exposition « Femmes Années 50, au fil de l’abstraction, peinture et sculpture », jusqu’au 31 octobre et de la présentation de la statue du Prince de Gudea (prêt du musée du Louvre) jusqu’au 30 août. Sera également visible le « Parcours Pierre Soulages, le Japon »  (du 15 juillet au 8 novembre). Et tout au long de l’été, le musée mettra en valeur ses collections et présentera quelques œuvres du peintre encore jamais dévoilées à Rodez.
On retiendra enfin le lancement de l’exposition temporaire Gilles Barbier, du 20 novembre 2020 au 21 mai 2021 (dates à confirmer), du Parcours Pierre Soulages, Le Chat pour un itinéraire au sein des collections autour du Chat de Philippe Geluck.
À retrouver sur les réseaux sociaux « Le musée Soulages à la maison » : https ://www.facebook.com/museesoulages ou https ://www.instagram.com/musee_soulages.

 

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

370 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces secteur Faubourg E[...]

660 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 4 Pièces proche toutes comm[...]

5000 €

A vendre centre ville de Rodez, local de stockage (usage de cave ou de rése[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir