Confinement : la danseuse Maïssane Narjis réalise des vidéos délirantes

  • Maïssane Narjis
    Maïssane Narjis Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Où et comment confinez-vous ?

Je confine dans un appartement en centre-ville de Toulouse où j’ai trouvé du travail de nuit. Je n’avais pas d’autre choix que de travailler pendant cette période. Les artistes indépendants, comme moi, sont en première ligne en ce qui concerne les pertes financières.

Dans quel état d’esprit vivez-vous le confinement ?

Le confinement a été un choc qu’on vit plus ou moins bien. Il y a beaucoup d’informations, de psychose, c’est pesant. Cette période permet quand même de se remettre en question, de manière individuelle et générale. Cette pandémie nous met face à nos responsabilités notamment par rapport à notre façon de consommer. C’est aussi un moment pour ranger ses idées et son chez-soi. Faire le vide. Et prendre des nouvelles de personnes qu’on n’a pas vu depuis longtemps.

Qu’aviez-vous initialement prévu de faire si vous n’aviez pas été confiné ?

J’ai dû arrêter mes cours de danse orientale que j’exerce dans plusieurs structures. Et puis l’événement que je porte depuis plusieurs années à Rodez, "L’Orient dans tous ses états", qui se déroule habituellement en avril, à la fois au Club et à l’école de danse de Nadège Cayron, et rassemble de nombreux stagiaires, a dû être annulé. Je pense le reporter à l’année prochaine…

Quelles sont vos méthodes pour vous évader et comment occupez-vous vos journées ?

Je propose à mes élèves de suivre mes cours de danse en ligne. Et puis je me suis mis à réaliser des vidéos délurées et délirantes que je poste sur ma page Facebook. C’est très humoristique, c’est de l’autodérision.

Quelle chanson ou quel morceau de musique conseilleriez-vous pour mettre du baume au cœur des Aveyronnais en ce moment ?

J’écoute de la musique orientale et la chanson "Je me sens bien" d’Amel Bent. Elle est très positive !

Un film à conseiller ?

Je suis ambassadrice de la série "Narcos" sur Netflix. J’adore !

Frigo plein ou file d’attente devant un point de ravitaillement ?

Je sors souvent faire mes courses dans les petits commerces du centre-ville.

Quelle est la première chose que vous ferez quand le confinement sera terminé ?

J’irai voir mes proches, j’inviterai des amis à manger à la maison. Je recommencerai mes cours et je fêterai enfin mes 24 ans car ma date anniversaire était le 4 avril. J’aimerais aussi voyager.

Propos recueillis par M.C-H.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

30.62 €

Quartier Faubourg, place de parking non couverte au sein d'une résidence sé[...]

585 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- 4 Pièces situé en coeur de[...]

280 €

Appartement de 21m2 situé au dernier étage avec ascenseur Situé à côté des [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir