Déconfinement : le député (LR) Arnaud Viala attend des réponses sanitaires et économiques

  • En raison des mesures sanitaires, Arnaud Viala ne sera pas présent à l’Assemblée, aujourd’hui.
    En raison des mesures sanitaires, Arnaud Viala ne sera pas présent à l’Assemblée, aujourd’hui. JAT / JAT
Publié le / Mis à jour le S'abonner

"Nous avons besoin d’y voir clair." Arnaud Viala, député (Les Républicains) de la circonscription du Sud-Aveyron, attend la présentation du plan de déconfinement par le Premier ministre, Edouard Philippe, cet après-midi à l’Assemblée nationale. Le parlementaire ne sera toutefois pas présent au sein de l’Hémicycle, puisqu’en raison de la crise sanitaire, seul un petit groupe représentatif de députés sera présent. "J’ai siégé il y a deux semaines, là ce n’est pas mon tour", indique-t-il.

"Les Français se posent beaucoup de questions sur les protections dont ils vont pouvoir disposer", avance Arnaud Viala. Il espère que le plan gouvernemental permettra d’apporter des réponses. "Il faudrait savoir comment on peut se procurer des équipements individuels, alors que les masques ne sont pas en quantité suffisante dans les pharmacies, dit-il. Il y a aussi des questions au sujet de la réouverture des écoles, sur la façon de tester les gens qui présentent des symptômes, sur les applications de traçage des malades."

En plus de la dimension sanitaire, le parlementaire attend aussi des réponses dans le domaine économique. "Il faut qu’il y ait un redémarrage si on veut gagner le pari du déconfinement", estime-t-il. Arnaud Viala souhaite "des clarifications urgentes, pour savoir quand les différents secteurs pourront reprendre". Et notamment l’hôtellerie-restauration. "Ils ont compris que ce n’était pas pour le 11 mai, ni pour le 15. J’espère qu’on pourra leur dire quand ils pourront rouvrir, afin qu’ils puissent s’organiser."

Toujours sur le plan économique, le député appelle à "une exonération de charges pour les entreprises très faibles, puisque le report atteint ses limites, même si c’est un gros effort de l’État".

« On voulait 24 heures de plus »

Une présentation suivie d’un vote. Dans la foulée du plan de l’annonce du plan de déconfinement par Edouard Philippe, les députés présents dans l’Hémicycle seront amenés à voter les propositions. Plusieurs groupes d’opposition ont demandé un délai pour voter : ila été refusé, hier. « J’ai toujours revendiqué la liberté de penser des députés et j’aurais aimé que l’on ait du temps pour faire nos choix, regrette Arnaud Viala. Je comprends que le gouvernement veuille aller vite, mais on ne demandait que 24 heures de plus. »
 

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

321 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Proche université Champoll[...]

536 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Sas d'entrée (placard), séjo[...]

240 €

Studio Rodez dernier étage sans ascenseur, situé en haut de la rue du 11 no[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir