La Cavalerie : plusieurs cas "avérés" de Covid-19 au sein de la 13e DBLE

Abonnés
  • Le colonel Jacques Bouffard commande la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère sur le Larzac.
    Le colonel Jacques Bouffard commande la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère sur le Larzac. Archive E. T. / Archive E. T.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Sur le Larzac, la Légion n’est pas épargnée par l’épidémie. Mais la situation est contrôlée. Le point avec le colonel Jacques Bouffard, commandant de la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère.

La 13e Demi-brigade de la Légion étrangère (DBLE), installée à La Cavalerie, avait, jusqu’ici, été épargnée par les premières semaines d’épidémie. Ce n’est plus le cas depuis le début du mois. Le colonel Jacques Bouffard, commandant la 13e DBLE, a confirmé que trois cas " avérés " de coronavirus avaient été dépistés au sein du camp du Larzac. Une officialisation qui fait suite à un courrier envoyé, au cours de la semaine dernière, aux familles de légionnaires installées sur le territoire.

Tous les personnels atteints placés en isolement

"Dans la foulée de ces premiers cas, plusieurs autres légionnaires ont été atteints, confie le chef de corps. Tous ces personnels ont été mis en isolement. Ils ont été placés soit au quartier pour les légionnaires, soit à leur domicile pour les cadres chargés de famille. Le but est d’éviter tout risque de contagion pour le reste du régiment." Suite à ces premiers cas avérés, les mesures de protection ont été renforcées au sein du régiment. Des dispositifs qui semblent fonctionner, puisque "le nombre de nouveaux malades est très limité depuis la semaine dernière, précise le colonel Bouffard. Ces jours-ci, les légionnaires maintenus en isolement depuis 14 jours, ce qu’on appelle "la quatorzaine", peuvent désormais sortir et rejoindre leurs compagnies respectives, leur état de santé ne présentant plus aucun risque de contamination pour leurs camarades."

Difficile de savoir combien de légionnaires ont donc contracté le virus de façon certaine, mais la situation est "sous contrôle", poursuit le chef de corps, qui partage sa "sérénité" et le sens des responsabilités de chacun des légionnaires. "Le confinement de la population a été prolongé jusqu’au 11 mai. Cela s’applique naturellement à tous les cadres du régiment qui vivent avec leurs familles dans la garnison. Cela signifie également que les légionnaires non chargés de famille resteront consignés au quartier jusqu’à cette date. C’est évidemment une épreuve pour eux, mais ils l’affrontent jusqu’à présent avec courage et abnégation."

Ne pas contaminer les bassins de Millau et La Cavalerie

Le commandant la 13e DBLE ajoute que la Légion reste néanmoins "prudente", pour être sûre que le virus ne sorte pas du régiment et ne vienne pas contaminer les familles ou les communautés urbaines de Millau et La Cavalerie. "Jusqu’à présent, les mesures prises ont permis d’éviter ce développement de l’épidémie et je m’en réjouis. Soyez certains que nous mettons tout en œuvre pour que cela reste ainsi."

 

Annulations et perturbations

Prévue jeudi 30 avril, la commémoration de Camerone ne pourra pas avoir lieu cette année dans les conditions habituelles, sur le camp du Larzac. « Il n’y aura pas de prise d’armes, pas de rassemblement, pas de festivités de convivialité, pas de présence des familles. » Cet anniversaire sera donc plus intime, au sein des compagnies et des sections, avec des veillées et levées de drapeau par les légionnaires, par petits groupes. Autre rendez-vous majeur, celui de Bir-Hakeim, avec les journées portes ouvertes programmées le week-end des 13 et 14 juin. L’événement est annulé, lui aussi. « C’es une grande déception de ne pouvoir nous retrouver à cette occasion pour fêter les 80 ans du régiment. Nous travaillons pour reporter cet événement en septembre, à une date où nous pouvons espérer que la pandémie sera loin derrière nous », précise le chef de corps. Enfin, les passations de commandement des compagnies (1re) le 8 juin, (5e) le 9 juin, et CCL le 2 juillet) sont aussi touchées par les décisions présidentielles. « Si les choses n’ont pas évolué favorablement à ces dates-là, les cérémonies de passation de commandement ne pourront pas se faire en extérieur, avec la présence des familles et du public, précise, le commandant de la 13e DBLE. Elles devront se faire à huis clos, au sein du régiment. »
 

Victor Guilloteau
Voir les commentaires
L'immobilier à La Cavalerie

98000 €

Exceptionnel emplacement pour ce local à vendre d'une superficie d'envir[...]

30000 €

Beau terrain plat de 390 m2 viabilisé.  Retrouvez toutes les annonces immob[...]

157500 €

Ensemble immobilier comprenant au rdc bar et salle, cuisine, arrière-cuisin[...]

Toutes les annonces immobilières de La Cavalerie
Réagir