Confinement : les challenges de la plasticienne Magali Vermeersch

  • Magali Vermeersch
    Magali Vermeersch Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Où et comment confinez-vous ?

Je confine en famille dans ma maison de Pruines et aussi dans mon atelier O’Garage de Saint- Cyprien-sur-Dourdou au-dessus duquel ma sœur est venue confiner avec ses enfants.

Dans quel état d’esprit vivez-vous le confinement ?

On est assez privilégié au niveau du cadre de vie. C’est un peu comme d’habitude. Financièrement c’est plus compliqué, heureusement que j’ai un mari salarié car mon chiffre d’affaires est égal à zéro en avril. Mais cette période est aussi l’occasion d’apprendre de nouvelles choses. J’ai lancé des challenges à tous mes proches. Moi, j’apprends des chansons en langue des signes !

Qu’aviez-vous initialement prévu de faire si vous n’aviez pas été confinée ?

Je devais ouvrir une boutique très bien située, en avril, à Conques, en compagnie de la céramiste Sylvie Pons et de la sculptrice Delphine Iskandar. J’avais beaucoup travaillé à la collection papier que je devais présenter : des super-héros, des vêtements et des choses plus organiques comme les coraux. C’est une belle opportunité qui a évidemment été reportée mais on ne sait pas encore à quand. Au plus tard début juillet on espère… Tout est fonction de la reprise du tourisme car les loyers sont chers à Conques.

Quelles sont vos méthodes pour vous évader et comment occupez-vous vos journées ?

On a confiné mais on a aussi beaucoup travaillé en famille car cette année mon fils ouvre un espace juste à côté de mon atelier pour de la location de vélos électriques. Alors on l’a aidé à son aménagement. On a même tous peint une immense fresque de 10 mètres sur 5 sur son mur.

Quelle chanson ou quel morceau de musique conseilleriez-vous pour mettre du baume au cœur des Aveyronnais en ce moment ?

J’écoute beaucoup France Inter, des vidéos sur YouTube, mais aussi la musique du chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly ou encore Maître Gims.

Un film à conseiller ?

Je préfère lire pendant que ma fille mange les séries sur Netflix (rire).

Frigo plein ou file d’attente devant un point de ravitaillement ?

On a plusieurs petits commerces sur place à Saint-Cyprien donc on s’y approvisionne.

Quelle est la première chose que vous ferez quand le confinement sera terminé ?

J’irai voir mes amis en chair et en os, je ferai une grande fête à la maison et j’irai faire un gros câlin à mes beaux-parents qui sont âgés et qu’on ne voit pas pendant ce confinement.

Propos recueillis par M.C-H.B.
Voir les commentaires
Réagir