La préfète est confiante pour que l'Aveyron demeure en "vert", mais la situation reste fragile

  • La préfète de l'Aveyron en relation quotidienne avec l'ARS.
    La préfète de l'Aveyron en relation quotidienne avec l'ARS. Repro CP / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Dans la carte rendue publique ce jeudi soir par le Directeur général de la santé, et qui sera susceptible d'évoluer chaque jour, l'Aveyron fait partie des départements qui sont classés en "vert", et où le déconfinement du 11 mai pourrait donc se faire sans restrictions supplémentaires.  La préfète Catherine de la Robertie est confiante pour que l'Aveyron maintienne sa couleur dans les jours qui viennent, mais invite à la prudence : "Tout dépendra du comportement de nos concitoyens d'ici le 11 mai... Et au-delà". 

"N'oublions pas que le 11 mai est un objectif est que rien n'est acquis", prévient la préfète de l'Aveyron. Et si Catherine de la Robertie s'avoue "confiante" pour que l'Aveyron conserve son "feu vert" pour le déconfinement progressif, elle invite ainsi les Aveyronnais, "dont le comportement reste décisif", à faire plus que jamais preuve de civisme dans le respect des règles: "C'est pour chacun de nous l'opportunité de cultiver son civisme et si nos concitoyens ne sont pas en responsabilité, on passera du vert au rouge".

Pour chacun des trois critères qui déterminent  la couleur d'un département, en vert ou en rouge, l'Aveyron peut se prévaloir d'indicateurs positifs... en ce 30 avril. Ainsi, le taux de contamination "est stable depuis lundi" avec quelque 350 cas confirmés au Covid-19. Et un nombre stable, lui aussi, d'hospitalisations. Ce n'était pas le cas la semaine précédente avec une brutale hausse du nombre de ces cas... La circulation active du virus (suspicions reçues aux urgences) est "bien présente" mais reste inférieure à 6 %.

La capacité hospitalière reste favorable à l'Aveyron, avec notamment un nombre de lits en réanimation que l'on peut juger suffisant en regard de la situation (moins de 60 % de lits occupés par les patients atteints du Covid). Et ce, d'autant que "la prise en compte de cette capacité se fait au niveau régional, c'est-à-dire en tenant compte de l'ensemble des structures susceptibles d'accueillir des patients en Occitanie", précise la préfète. 

La capacité à réaliser des tests et à assurer le suivi de la chaîne de contamination "est en cours de finalisation", reprend Catherine de la Robertie. "Nous sommes hyperactifs, nous serons prêts le 11 mai". Un dispositif devrait être acté dans les tout prochains jours : le laboratoire qui effectue les tests, LXBio, pourrait passer de près de 200 tests quotidiens "à un millier d'environ, chaque jour, grâce à  l'aide matérielle et humaine d'Aveyron Labo", structure sous la tutelle du conseil départemental. Une convention en ce sens doit être signée en début de semaine prochaine. 

"On ne devra pas relâcher nos efforts pour rester en vert le 11 mai et au-delà. N'oublions pas que jusqu'au 2 juin, il s'agit d'une première étape, une sorte de sas de déconfinement. La situation est fragile, il faut rester mobilisés pour continuer à suivre les règles", conclut Catherine de la Robertie. 

 

C.C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

65 €

Garage avec un accès aisé, il est situé dans la Résidence Les Terrasses de [...]

219 €

Appartement de type 1 avec coin cuisine équipée Centre-ville et proche cath[...]

341 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une entrée (avec un dégageme[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir