Adeline Stervinou (Sobral) : "Le Brésil souffre aussi de fausses informations"

Abonnés
  • Nés le même jour, le 29 septembre, à six ans d’intervalle, Adeline Stervinou et son mari brésilien Marco Tolédo sont très complices. Ils consacrent d’ailleurs beaucoup de temps lors de ce confinement à travailler ensemble leurs morceaux.
    Nés le même jour, le 29 septembre, à six ans d’intervalle, Adeline Stervinou et son mari brésilien Marco Tolédo sont très complices. Ils consacrent d’ailleurs beaucoup de temps lors de ce confinement à travailler ensemble leurs morceaux. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La musicienne aveyronnaise vit, depuis 2011, dans ce pays qu’elle a appris à connaître.
 

La situation générale au Brésil est très compliquée, comme vous devez le voir dans les médias. Les personnes les plus pauvres souffrent le plus. Même avec une aide de 600 reais (environ 98 euros) par famille, il est souvent difficile de s’en sortir. Les informations sur les problèmes politiques (NDLR, elle ne cite jamais le nom du président de la République) que le pays traverse prennent une ampleur beaucoup plus grande que les nouvelles sur le virus". Adeline Stervinou est "en colère" ! Un brin dégoûtée aussi : "Ce qui me frappe le plus, ce sont les fausses informations qui se propagent dans le pays à propos de la pandémie, faisant que certaines personnes ne prennent pas au sérieux ce qui se passe et ne respectent pas les règles basiques de sécurité". Elle conclut sur ce sujet, presque fataliste : "De plus, il est facile de remarquer que les personnes commenceront à se rendre compte du drame quand il sera trop tard, quand des proches seront touchés".

Si elle est née à Poitiers, le 29 septembre 1982, Adeline Stervinou est arrivée en terre aveyronnaise à l’âge de 13 ans. L’adolescente a grandi, d’abord à Villefranche-de-Rouergue, puis à Rodez. Elle a fait ses gammes au Conservatoire à rayonnement départemental de l’Aveyron, avec l’apprentissage, en particulier, de la flûte traversière. En 2011, après des étude de musique à Toulouse (licence, master et doctorat), elle a suivi Marco Tolédo, rencontré dans la Ville Rose, pour s’installer au Brésil, la patrie de celui qui allait devenir son mari. C’est d’ailleurs à Sobral, ville du nord-est du Brésil, dans la région du Ceara, que l’Aveyronnaise est confinée depuis le 17 mars avec son époux, lui aussi musicien. "Mes journées s’organisent autour du travail car je suis professeur de cours de musique de l’Université fédérale du Ceara, ici à Sobral, souligne-t-elle. Nous essayons de maintenir un contact régulier avec nos étudiants au travers d’activités à distance, dans la mesure du possible". Professeur et chercheuse, elle n’a pas toujours le temps de concilier les deux. Du coup, elle profite de cette période pour préparer des articles scientifiques à publier et pour envoyer des demandes de subventions pour les nouvelles recherches en cours". Adeline Stervinou n’en oublie pas pour autant le personnel de santé brésilien, auquel elle rend ainsi hommage avec deux vidéos qu’elle vient de réaliser : une où elle joue de la flûte traversière et une autre où elle dirige les membres de son orchestre.

Si sa famille et ses amis, en France et en Europe, lui manquent, elle arrive à leur donner des nouvelles "très régulièrement". Et puis, elle avoue "ne pas voir le temps passer" : "Je cuisine beaucoup, j’explore de nouvelles recettes. Par exemple, je fais mon pain. Et j’effectue également quelques exercices physiques à la maison (corde à sauter, abdominaux…) pour garder la forme". Et la vie de famille alors ? "Cette période de confinement imposée nous demande, à mon mari et à moi, une nouvelle organisation personnelle, reconnaît-elle, avec un petit clin d’œil. Le temps ne nous semble pas long car nous avons de quoi nous occuper. Et nous en profitons aussi pour prendre soin de notre intérieur et de notre petite minette, qui s’appelle Brisa".

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

280 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Appartement rénové - proche[...]

388 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE T1 bis 2e : entrée (placards[...]

225 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Petit appartement une pièce[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir