Jokolor orphelin de ses couleurs

Abonnés
  • Pendant le confinement, Jokolor se prépare pour l’après « Donner de la joie,de la couleur, du partage ».
    Pendant le confinement, Jokolor se prépare pour l’après « Donner de la joie,de la couleur, du partage ».
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Lorsque la catastrophe est arrivée et que confinement a été décrété, Jokolor était en plein chantier sur un projet à l’école primaire Foch avec 160 élèves.

Depuis le 17 mars, il a rejoint à Concourès près de sa maison familiale, sa coquille d’escargot, son camion, une partie de lui avec qui il sillonne depuis plusieurs années tout l’hexagone et au-delà. Ce confinement l’a perturbé dans son fonctionnement, lui qui passe ses jours, ses semaines à peindre en contact avec des enfants, des adultes, des seniors.

Il met à profil ce temps nouveau à réaliser un projet que ses occupations précédentes ne lui permettaient pas. Il transforme une caravane pour un projet "Des verbes et des couleurs", projet qui associe des verbes de la langue française avec des couleurs. Il l’a testé avec des enfants, des adultes, dans le milieu médical, paramédical et des personnes âgées. C’est un succès ! Il a déjà une demande dans les Pyrénées. Il se pose, aussi, "Je me repose, je n’ai pas le même rythme" déclare-t-il. "Le temps n’a plus du tout la même valeur". Malgré l’inquiétude permanente, il dit avoir de la chance de pouvoir préparer " la suite". "Je serai prêt quand il faudra reprendre". Il avait un projet sur le village avec l’école et les habitants en avril. Ce sera reporté comme bien d’autres projets validés. "Il faut espérer que les gens seront compréhensifs". Un projet au Jardin des Bêtes à Gages, "Ce sera pour la sortie de crise". Son travail porte sur 99 % d’écoles et de collectivités. "C’est flou. Je vais m’adapter aux consignes. Je suis en suspens" dit-il. Il pense pouvoir travailler avec des masques, des visières, des gants, du gel en respectant les distances, transformer la situation en jeu pour les enfants avec des effectifs moins nombreux. Il s’équipe pour être prêt. "C’est un investissement important". Un autre projet mis en stand by actuellement, l’acquisition d’un atelier à la pointe de Saint-Denis d’Oléron sur l’île d’Oléron. À la question, quelle est la première chose que vous ferez au déconfinement, la réponse fuse "Prendre le camion, la caravane et peindre, seul ou avec ceux qui voudront bien venir inaugurer l’atelier "‘verbes et couleurs avec moi’".

Quant à l’avenir, "Je suis confiant même si ça va passer par des phases pas faciles. Je m’efforce de ne pas présager, de rester serein et de fonctionner au jour le jour. On savait qu’on allait droit dans le mur. C’était pas possible que ça continue comme ça. ça a surpris tout le monde. C’est peut-être une bonne chose. On se retourne à l’intérieur de soi, ça fait réfléchir à ce qu’on peut faire après. Individuellement, je pense que c’est possible mais collectivement… Se recentrer sur le local et sur l’essentiel. Après, il faudra de la joie, de la couleur, du partage". En conclusion, "Confiance. J’espère que le rythme ralentira. Posséder moins de choses et être un peu plus."

Pour joindre Jokolor Tel. : 06 08 66 13 21 jokolor@jokolor.com

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Sébazac-Concourès

380 €

SEBAZAC : Dans petit collectif T1 bis lumineux comprenant un séjour avec un[...]

95000 €

Charmante grange à rénover dans un environnement protégé, sur un terrain d'[...]

349000 €

Rare: En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Dé[...]

Toutes les annonces immobilières de Sébazac-Concourès
Réagir