Le boucher a fait valoir ses droits à la retraite

Abonnés
  • Jacques Pascal sert un de ses derniers clients. Jacques Pascal sert un de ses derniers clients.
    Jacques Pascal sert un de ses derniers clients.
Publié le

Jacques Pascal, boucher du U Express Rignac a fait valoir ses droits à la retraite à compter du 1er mai.

Depuis cette date, derrière l’étal bien achalandé de viande de bœuf fermier Label Rouge et de veau d’Aveyron et Ségala Label Rouge et autres produits de charcuterie, la clientèle ne voit plus cette silhouette qu’elle appréciait énormément. Plus de "Alors !" "Et voilà !" qui avaient fait sa réputation par ce contact avec ses chers clients.

Après avoir passé 27 ans comme boucher à Rodez, tout d’abord dans une supérette au Sens Unique dans les années 90 avant de se mettre à son compte dans les années 2010, ce natif de Rieupeyroux a rejoint le magasin de Rignac le 15 avril 2013 aux côtés des jumeaux Thémines qu’il avait côtoyés sur les terrains de football et de Jean-François Canitrot, alors boucher en poste.

Professionnel du métier

C’est fort logiquement que Jacques a pris les rênes du rayon boucherie au côté de Jérémy, Baptiste et Lucie. Ce professionnel du métier n’a eu de cesse d’apprendre à ses collaborateurs les techniques de la vente en prodiguant ses bons conseils : "Avec son coup de couteau et sa bonne humeur, il a contribué à faire la réputation du rayon boucherie" explique Jean-Luc Thémines le responsable du magasin qui reconnaît "qu’il va beaucoup manquer au magasin". Mais nul doute que Jérémy déjà bien rôdé, rejoint en cela par Patrick Thémines, associé au magasin et boucher lui aussi depuis plus de 30 ans, continueront à servir la même qualité de viande et autres produits de la région.

Et de souhaiter à Jacques une très bonne retraite bien méritée : "On ne l’oubliera pas car soit pour des remplacements ou des opérations de promotions ponctuelles, nous essaierons de le réembaucher comme apprenti quand son nouveau statut de retraité le lui permettra ou dans le cadre d’un emploi… jeune" a conclu Jean-Luc sur le ton de la plaisanterie.

Les mesures de confinement n’étant pas levées et les rassemblements interdits jusqu’à la mi-juillet, son pot de départ est remis à une date ultérieure.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Rignac

165000 €

SOUS COMPROMIS - En EXCLUSIVITÉ chez NEOWI, SUPERBE POTENTIEL avec cette gr[...]

491 €

Au rez de chaussée, une pièce principale, coin cuisine (avec une ensemble d[...]

392 €

RIGNAC : Grand appartement T2/3 proche de toutes les commodités avec séjou[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?