Les kinés sont aussi sur le pont

  • Les kinés se sont adaptés à la situation sanitaire exceptionnelle.
    Les kinés se sont adaptés à la situation sanitaire exceptionnelle. / /
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les cabinets fermés depuis le 17 mars rouvrent progressivement pour assurer la reprise des soins.

C'est une profession de santé que l'on n'a peu entendue mais qui reste bel et bien mobilisée sur le front de la crise sanitaire. Il s'agit des masseurs kinésithérapeutes.

"Ils continuent à assurer les soins urgents, non reportables ou dont l’interruption entraînerait une aggravation de la pathologie. Cela se passe au domicile des patients pour l’essentiel, mais également dans les maisons de retraite (E.H.P.A.D.), par télésoin aussi, mis en place pour ces circonstances" relate dans un communiqué, le président du Conseil départemental de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes, Jean-Paul Rouquier.

Avec l’aide du Conseil National de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes (C.N.O.M.K.), de la Direction Générale de la Santé (D.G.S.), de l’Agence Régionale de Santé(A.R.S.), des Unions Régionales des Professionnels de Santé (U.R.P.S. Kinés), ils ont également mis tout en œuvre pour des précautions maximales. 

Notamment à propos de la réouverture de leurs cabinets. 

"Les patients sont reçus dans les conditions de distanciation, d’hygiène et de désinfection préconisées par les autorités : salle d’attente avec un seul patient uniquement sur rendez-vous par téléphone; plus de revues ni de jeux; masques et gants pour le praticien et le patient; draps d’examen jetables; désinfection des tables et locaux; aération; toute mesure nécessaire à la non-transmission du virus" détaillent-ils dans un communiqué.

Et d'inviter tous ceux qui en ont besoin de reprendre contact avec leur masseur-kinésithérapeute.

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir