Routes : les chasseurs appellent à la vigilance

  • Les chocs peuvent parfois être violents...
    Les chocs peuvent parfois être violents... Fédération de chasse / / Fédération de chasse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Qui dit déconfinement, dit retour des voitures sur les routes...

Le 11 mai risque fort de voir un afflux de voitures plus important sur les routes que depuis ces deux derniers mois. C'est la raison pour laquelle la fédération départementale des chasseurs appelle à la vigilance. Car ce qu'elle a remarqué aussi, c'est que depuis deux mois, les animaux aussi ont pris leurs aises !

Et de glisser quelques conseils en matière de vigilance. "C’est surtout en fin de journée ou de nuit que le risque de croiser cervidés ou des sangliers est le plus élevé. C’est là, le plus souvent, que les animaux quittent leurs lieux de cantonnement pour rejoindre ceux où ils s’alimentent" prévient-on du côté des chasseurs.De même, le président de la fédération, Jean-Pierre Authier précise : « Souvent les animaux se déplacent en groupe. La vue d’un seul doit vous alerter sur le fait qu’il est souvent accompagné de nombreux autres ».

Étant entendu qu'une vitesse réduite et une attention un peu plus accrue vers les bas-côtés sont primordiales.

Si un choc devait arriver avec un de ces animaux, la fédération de chasse rappelle la conduite à tenir :" Vous devez prendre des photos et des témoignages et vous avez 5 jours pour déclarer l’accident à votre assureur. Vous devez également informer les forces de l’ordre et il appartient à la municipalité de la commune sur laquelle a eu lieu la collision de faire appel à une société d’équarrissage, de faire abattre l’animal si nécessaire et d’autoriser le conducteur à emporter le gibier s’il s’agit d’une espèce gibier". Tout cela, bien sûr, après avoir sécurisé le lieu de l'accident.

Cet appel à la vigilance est aussi l'occasion pour la fédération départementale de chasse de rappeler la nécessité selon elle de créer des écoponts, permettant au gibier de franchir les routes plus en sécurité. "Du côté de la Fédération, on se plaît à souligner que l’unique écopont du département a été créé pour franchir l’A75 sur la demande insistante des chasseurs aveyronnais".

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir