Aveyron : dérogations, interdictions… Lundi, la règle s’inverse pour les marchés

Abonnés
  • Les règles d’espacement et de gestes barrières devront être respectées.
    Les règles d’espacement et de gestes barrières devront être respectées. Archives CP / Archives CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Couverts ou de plein vent, tous les marchés seront autorisés à partir du 11 mai. Mais les forces de l’ordre veilleront au respect des gestes barrières et de la distanciation. Faute de quoi, ce sont les interdictions qui prendront le relais.

C’est fait : Decazeville vient de rejoindre la déjà longue liste des marchés de plein vent autorisés à reprendre leur activité. Cransac a eu les mêmes faveurs mardi et Espalion le 30 avril.

Ils figurent désormais dans le répertoire des dérogations accordées par la préfecture à la demande des maires, qui compte à ce jour une cinquantaine de marchés, soit une très large majorité des lieux dédiés aux producteurs et commerçants non-sédentaires dans le département.

Evolution sanitaire

"Nous avons tenu compte, au fil des jours, de l’évolution de la situation sanitaire, qui s’est avérée de plus en plus favorable, explique la préfète de l’Aveyron, Catherine de la Robertie. Tout s’est donc fait petit à petit, avec une augmentation notable des dérogations accordées dès la semaine dernière. Et à partir de lundi, l’autorisation sera la règle".

Sous contrôle

Il n’en demeure pas moins qu’à partir de la semaine prochaine, ces marchés seront tout autant surveillés pour leur respect des gestes barrières et de la distanciation, primordiales en cette période.Et que les masques, qui complètent ces mesures, devront être obligatoires. "J’ai donné d’ores et déjà des consignes aux forces de l’ordre en ce sens, reprend la préfète. Les mesures devront être prises et respectées. A défaut, les marchés non conformes seront interdits. La règle s’est inversée…"

Christophe Cathala
Voir les commentaires
Réagir