Rodez : une rentrée scolaire compliquée mais avec le sourire

Abonnés
  • Les écoliers sont accueillis à 9 heures, ce mardi 12 mai à la Calandreta.
    Les écoliers sont accueillis à 9 heures, ce mardi 12 mai à la Calandreta. Repro CPA / Repro CPA
  • Annick Longer, directrice du groupe scolaire de Cardaillac, attendait lundi 11 mai les gels hydroalcooliques et thermomètres sans contact.
    Annick Longer, directrice du groupe scolaire de Cardaillac, attendait lundi 11 mai les gels hydroalcooliques et thermomètres sans contact. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Si les écoles publiques reprennent ce jeudi 14 mai, le privé tout comme la Calandreta, école associative bilingue, ouvre ce mardi 12 mai.

Marie-Pierre, directrice et enseignante à la Calandreta sera ce mardi matin à 9 h devant le portail rue de la Gare pour accueillir les petits écoliers, sourire aux lèvres, et en musique. "L’objectif est de dédramatiser, d’autant que les parents sont habitués à entrer. Quant aux élèves, l’enjeu est de trouver des systèmes collaboratifs". La distanciation sociale s’avère un frein que toutefois, le corps enseignant a contourné pour les récréations organisées de façon alternée en proposant des jeux comme celui du miroir pour s’amuser tout en respectant les règles.

Des règles comme la limitation à quinze élèves et la distanciation qui limitent fortement l’accès à de nombreux élèves. " Cette semaine nous accueillons les CP, Grande section et cours moyen, les cours élémentaires reprendront la semaine prochaine et nous sommes en réflexion pour les petits de maternelle. L’objectif est de se projeter sur quinze jours ".

Concrètement, la directrice de la Calandreta recevra sept élèves dans sa classe ce mardi matin sur un effectif de vingt-trois avant le confinement. " On a déjà l’appréhension à la rentrée, là c’est un peu plus. C’est une rentrée compliquée, et encore nous avons de la chance car l’établissement permet trois entrées pour respecter le sens de circulation " résument en chœur ses collègues du corps enseignant. Un corps enseignant qui va aussi devoir s’habituer à porter le masque en classe. De ce fait, " les apprentissages vont se jouer autrement ", à l’instar du confinement qui a vu émerger un journal de bord intitulé "Pendant ce temps", permettant de garder le lien et de faire travailler les élèves, photos à l’appui. " Ce projet fut une vraie réussite. Nous avons aussi organisé des visios pour échanger avec l’ensemble de la fédération de la Calandreta, avec des parents dont certains sont médecins pour répondre au plus près aux besoins. Il y aune énergie et un travail dense mené pendant le confinement ", conclut Marie-Pierre qui débutera sa classe par le traditionnel "Quoi de neuf ?" pour faire circuler et libérer la parole. Histoire encore de dédramatiser sur ce satané virus…

Reprise au compte-gouttes, récréations échelonnées

Côté écoles publiques, la rentrée est décalée à jeudi. Une organisation plus lourde due déjà à un effectif bien plus conséquent justifie ce décalage. C’est le cas de l’école de Cardaillac qui compte 225 élèves. "Nous recevrons un groupe de CP de cinq élèves, un groupe de neuf élèves en CM2 et un groupe de cinq élèves en grande section. Un groupe de CM1 reprendra le 25 mai et après on verra", dit Annick Longer, directrice du groupe scolaire qui attendait hier les gels hydroalcooliques et thermomètres sans contact. Une rentrée au compte-gouttes donc qui en dit long sur la difficulté à appliquer les directives comprenant "soixante-trois pages du protocole sanitaire". La cour de récréation porte bien mal son nom avec ses rubans de signalisation rouge et blanc pour interdire l’accès au terrain de sport. Quant à la restauration, elle fonctionnera uniquement pour les enfants de parents prioritaires avec des repas froids. Là encore, le corps enseignant a œuvré pendant le confinement pour poursuivre l’enseignement, avec notamment un système d’enveloppes pour les élèves qui ne pouvaient pas imprimer chez eux. Reste un autre point (noir) soulevé par la directrice : "Un manque de réponse concernant la responsabilité pénale". Et de conclure en relativisant, comme sa consœur de la Calandreta, avec enthousiasme : "On garde le sourire et la forme !"

 

Privé : reprise progressive

Les écoles privées, 65 sous contrat en Aveyron dont cinq sur Rodez, reprennent donc ce mardi. « Plus de la moitié de nos écoles comptent moins de cent élèves, c’est donc plus simple pour nous à s’organiser », rappelle Claude Bauquis, responsable de l’enseignement catholique Lot et Aveyron pour expliquer la reprise ce matin. Une reprise toutefois « progressive, avec une rentrée différée pour les petites sections liée à la reprise économique ». Nettoyage, aération, distanciation sociale, cantine avec mise en place de panier-repas avec les familles, sont comme ailleurs, les principales préoccupations, soulignant enfin l’importance du lien social. 
 

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

300 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- 2 pièces rénové secteur tri[...]

295 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZN SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très agréable [...]

331 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Proche université Champoll[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir