Au printemps, la patate se confine

Abonnés
  • Michel et Christophe plantent les patates à Cassou avec une planteuse.
    Michel et Christophe plantent les patates à Cassou avec une planteuse.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Savez-vous planter les patates à "la mode de Cassou" ?

La pomme de terre se plante sur un terrain labouré. Quand la feuille est bien sortie de terre, on fait un premier buttage pour former des petits monticules autour des pieds. Avec la planteuse à pomme de terre, le buttage se fait en même temps que la plantation. Puis on fera plusieurs binages pour enlever les mauvaises herbes. Les doryphores sont à surveiller à la période de la floraison. Il faut les ramasser. Pour avoir une bonne conservation, mieux vaut attendre que la fane soit bien sèche pour les arracher, de 90 à 120 jours suivant les variétés. Avant de les ramasser, il faut les laisser sécher quelques heures au sol. Il ne restera plus qu’à les stocker dans un endroit aéré et frais, à l’abri de la lumière pour l’année entière.

Pomme de terre qui es-tu ? D’où viens-tu ?

Cela fait plus de 8 000 ans que l’être humain cultive la pomme de terre au cœur de la cordillère des Andes. Il faut attendre le XVIe siècle, avec l’arrivée des conquistadors pour que la pomme de terre arrive en Europe.

Mais à cette époque, elle était plus considérée pour ses vertus thérapeutiques que culinaires. Et puis, les superstitions ont entouré cet aliment qui pousse sous terre en l’accusant de répandre la peste ou de transmettre la lèpre. Par un arrêt du Parlement de Paris de 1748, leur culture a été interdite dans le nord de la France. Grâce aux recherches de Parmentier, cette interdiction est levée après que la Faculté de médecine de Paris déclare en 1772 que la consommation de la pomme de terre est sans danger.

Dans le livre "Mémoire pour servir à l’histoire du Rouergue" (1797), il est écrit : "La pomme de terre est devenue depuis quelques années une des plus grandes ressources des habitants pauvres du Rouergue. La culture de cette plante est le plus utile présent que le nouveau monde ait fait à l’ancien". Et dans le Livre Aubrac T.6 : "Dès le XVIIIe siècle, les pommes de terre sont introduites en Aubrac qui l’adopta rapidement malgré un climat peu propice".

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Amans-Des-Cots

79900 €

Charmante maison mitoyenne de type 4 en pierre située dans le village, elle[...]

89500 €

Pavillon indépendant de type 5 avec beau jardin arboré de 600m2 situé à Sai[...]

229900 €

Trés belle villa de 2010 bâtie sur environ 1000 m2 de terrain attenant. En[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Amans-Des-Cots
Réagir