Covid-19 : une téléconsultation pour votre animal ?

  • Covid-19 : une téléconsultation pour votre animal ?
    Covid-19 : une téléconsultation pour votre animal ?
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Chien, chat ou encore lapin, votre animal peut avoir besoin de voir un vétérinaire. Sans bouger de chez vous, une plateforme dédiée propose désormais de répondre à vos questions en ligne et, en cas de besoin, de vous faire bénéficier de téléconsultations.

Même après le 11 mai, malgré le déconfinement partiel annoncé, les mesures d’éloignement social et les restrictions de déplacements resteront de mise. Les consultations en ligne seront donc toujours préférables pour les patients. Pour nos compagnons à 4 pattes aussi la téléconsultation est désormais disponible.

Guillaume Ragetly, vétérinaire spécialiste en chirurgie a créé en 2019 Animoscope, une plateforme en ligne multi-services dédiée au bien-être animal. Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, ce dispositif se révèle particulièrement utile. Il permet de " pallier l’inquiétude ambiante et d’éviter des déplacements inutiles en temps de confinement". En effet, avant de prendre rendez-vous avec un vétérinaire, vous pouvez à présent, grâce à Véto-Check, bénéficier d’un système d’analyse conçu par des vétérinaires, pour mieux comprendre les symptômes de votre animal et être orientés.

Concrètement, vous répondez en ligne à une courte série de questions adaptées aux symptômes de votre animal. Après analyse, Veto-Check vous conseillera sur la conduite à tenir : dois-je consulter en une urgence ? Dans quel délai ? A qui m’adresser ? Entièrement gratuit, ce service permet, en fonction de l’urgence, d’orienter vers des spécialistes ou de la téléconsultation.

De plus, chaque vendredi à 17h sur la page Facebook d’Animoscope, un vétérinaire répond à toutes les questions des internautes. Vous pouvez aussi soumettre vos questions en ligne sur le site d’Animoscope en cliquant ici.

A noter : En France,1 foyer sur 2 possède un animal de compagnie.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir