Le Nord-Aveyron ouvre ses maisons aux soignants

Abonnés
  • Les Coustoubis ont du cœur !
    Les Coustoubis ont du cœur ! Centre Presse / Olivier Courtil / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’initiative, partie de Coubisou, a fleuri sur le Nord-Aveyron, au point d’accueillir gratuitement des salariés du CHU de Montpellier rattachés au service Covid à partir du 13 juin jusqu’à septembre.

Un gîte pour le personnel soignant". Derrière ce slogan, une poignée d’élus de la commune de Coubisou a eu la bonne idée, et le cœur surtout, d’offrir une semaine de vacances à du personnel soignant pour leur permettre de souffler après la tourmente liée à la pandémie du coronavirus. "Nous avons opté pour Montpellier car l’on s’est dit que le personnel soignant de Rodez serait plutôt intéressé par d’autres destinations que rester en Aveyron. Et puis, nous avons un propriétaire de gîte dont la fille exerce sur Montpellier ce qui facilitait la prise de contact et les démarches", résume l’une des chevilles ouvrières et tête pensante de Coubisou.

1 400 demandes reçues !

Rapidement, la chaîne de solidarité s’est mise en place au point de proposer douze gîtes sur quatorze de la commune et de séduire des communes voisines telles que Sébrazac, Le Nayrac, Estaing.

"Cela a créé une émulation et les propriétaires de gîtes se sont sentis utiles en cette période difficile. Des propriétaires de gîtes, de campings nous ont contactés, des chambres d’hôtes aussi mais c’était compliqué par rapport aux contraintes sanitaires". Cet élan de solidarité des Coustoubis est monté jusqu’aux confins du Nord-Aveyron avec les tipis en bois de Brommat et les burons transformés en gîte de Cantoin. Un couple de Prades-d’Aubrac, disposant d’une cabane perchée, s’est même ajouté à la liste. Dépaysement assuré pour les familles Héraultaises !

Au final, ce sont 1 400 demandes du personnel soignant lié au service Covid du CHU de Montpellier qui ont été reçues. "Les gens sont enchantés ! Nous avons écarté professeurs et médecins car nous nous sommes dit qu’ils avaient les moyens de s’offrir une semaine de vacances."

Un tirage au sort sera établi au centre hospitalier avec qui une convention a été passée pour étaler les demandes du 13 juin à septembre.

Promouvoir le tourisme

Cette démarche offre en retour un coup de projecteur au Nord-Aveyron avec pour autre vertu attendue, d’attirer des touristes. "C’est l’opportunité de promouvoir le tourisme dans notre région", dit en ce sens Bernadette Azémar, maire de Coubisou, participant à l’opération. Et de conclure : "Je suis très fière que cette démarche soit partie de mon village et c’est une très belle expérience qui a permis aux habitants de créer encore plus de liens. " Un élan fraternel où personne n’est laissé en chemin, à l’image de la cérémonie du 8-Mai où un panneau avec des photos des anciens comme des enfants a été posé au pied du monument aux morts pour que toute la population soit symboliquement réunie. Il se prépare enfin une fête le 4 août avec un appel lancé aux producteurs locaux – viticulteurs compris en zone d’appellation Estaing – pour dévoiler les richesses gastronomiques du village. Histoire de donner goût à ces vacanciers de revenir en Aveyron. Ces derniers pourront alors adresser de gros bisous de Coubisou !

Touché par la démarche, le Lions Club d’Espalion et du Haut-Rouergue propose de faire le chemin inverse, à savoir de permettre à du personnel soignant des Ehpad du Nord-Aveyron de partir s’oxygéner une semaine gratuitement en bord de mer ou ailleurs. "Pour l’instant, j’ai deux offres mais ce n’est que le début. Je me suis rapproché des Ehpad dont le personnel dispose d’une fourchette allant de mi-juin à septembre", confie Daniel Le Derff, président de l’association caritative. Un appel est donc lancé à tout propriétaire de logements.

Des tablettes aux Ehpad

En attendant, les membres du Lions Club d’Espalion et du Nord-Aveyron ont offert une tablette numérique à chaque Ehpad du Nord-Aveyron (Bozouls, Entraygues, Espalion, Laguiole, Saint-des-Amans-des-Côts, Saint-Côme-d’Olt) grâce à la générosité de Florent Rayrolles de l’atelier "Mobile et PC" à Espalion et à la médiation du conseil départemental.

Contact au 05 65 48 04 21 ou au 06 82 02 34 99.

 

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir