8% des Français au régime ‘sans gluten’ !

  • 8% des Français au régime ‘sans gluten’ !
    8% des Français au régime ‘sans gluten’ !
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Combien de Français sont privés de gluten à table ? Sommes-nous nombreux à manger sans gluten sans pour autant être véritablement intolérants ni même malade ? Le point à l’occasion de la Journée mondiale de la Maladie Cœliaque organisée ce 16 mai.

A la croisée entre tendance nutritionnelle et maladie gastroentérologie (maladie cœliaque), le régime cette substance, à l’occasion de la Journée mondiale de la Maladie Cœliaque organisée ce 16 mai. Pour ce faire, un baromètre* a été réalisé par Because Gus, en partenariat avec le Secteur Diététique et de l’Association Française des Intolérants au Gluten (AFDIAG).

En chiffres

Au total, 8% d’entre nous privilégient une alimentation sans gluten. 37% sont des hommes.

La grande majorité (94%) sont abstinents par contrainte. Parmi eux, 45% sont considérés comme "sensibles au gluten**", 19% adoptent ce régime "pour soulager une autre maladie auto-immune ou digestive", 13% souffrent d’intolérance au gluten (maladie cœliaque), 10% sont allergiques au blé. Enfin, 7% ne consomment pas de gluten "pour manger comme un membre du foyer afin de limiter les contaminations croisées et traces possibles de gluten".

Seuls 6% des "sans gluten" le font par confort digestif, effet de mode, au-delà de tout diagnostic médical donc. Et 21% des personnes arrêtent de manger des produits à base de blé, d’orge, d’épeautre, de seigle ou encore de kamut sans avoir réalisé de test de sensibilité.

Les produits sans gluten remboursés pour les patients

Ce n’est pas encore très connu, mais les produits sans gluten sont remboursés à hauteur de 60% en cas de maladie cœliaque (confirmée par biopsie digestive), et si vous êtes considérés comme atteint par une affection de longue durée (ALD). L’éviction du gluten constitue en effet le seul traitement efficace pour contribuer au mieux-être du patient et à l’amélioration de la maladie.

Depuis début 2020, cette démarche se fait via l’application Ameli "en quelques clics sur smartphone ou tablette. Il reste important de conserver code-barres et preuves d’achat, car des contrôles peuvent être effectués". A ce jour, seule la moitié des patients diagnostiqués a recours à ce dispositif.

*janvier à fin mars 2020, analyse réalisée sur un échantillon de 987 profils représentatifs
**hypersensibilité non cœliaque

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir