Coronavirus: 28 millions d'opérations chirurgicales déprogrammées dans le monde

  • Quelque 28,4 millions d'opérations chirurgicales programmées seraient annulées ou repoussées dans le monde en raison de l'épidémie de Covid-19
    Quelque 28,4 millions d'opérations chirurgicales programmées seraient annulées ou repoussées dans le monde en raison de l'épidémie de Covid-19 Dmitry Kalinovsky / Shutterstock / Dmitry Kalinovsky / Shutterstock
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

(AFP) - Quelque 28,4 millions d'opérations chirurgicales programmées seraient annulées ou repoussées dans le monde en raison de l'épidémie de Covid-19, selon une étude internationale du groupe de chirurgiens "CovidSurg Collaborative" rendue publique vendredi.

"En se basant sur un pic de douze semaines d'interruption de l'activité hospitalière liée au Covid-19, 28,4 millions d'interventions programmées seraient annulées ou repoussées à travers le monde en 2020, conduisant les patients à attendre plus longtemps que prévu la solution à leur problématique de santé", a indiqué dans un communiqué le centre hospitalier de Rennes, partenaire de l'étude pour la France.

Cette étude internationale de modélisation a été menée par des scientifiques de l'université de Birmingham et publiée dans le British Journal of Surgery.

Les chercheurs ont collecté des informations auprès de chirurgiens de 359 hôpitaux et 71 pays sur les annulations de la chirurgie programmée.

Selon ces données, qui ont ensuite été modélisées pour estimer les totaux d'annulation de 190 pays, "chaque nouvelle semaine d'interruption des services hospitaliers entraînerait 2,4 millions de nouvelles annulations".

La plupart des chirurgies annulées ne concernent pas des interventions liées à un cancer, dont les annulations sont minoritaires (2,3 millions d'opérations) mais à des problèmes orthopédiques.

L'étude conclut qu'il est important "que les hôpitaux évaluent régulièrement la situation pour reprogrammer les interventions chirurgicales dites +froides+ le plus tôt possible". Ce qui devrait, selon ces chirurgiens, nécessiter "un soutien financier et en ressources humaines pour accroître les capacités de programmation chirurgicale".

Le groupe CovidSurg est un réseau de recherche sur l'impact du Covid-19 sur les soins chirurgicaux, qui regroupe plus de 5.000 chirurgiens de 120 pays.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir