Dépôt illicite !

Abonnés
  • Une bien triste fin sauvage pour cette petite reine.
    Une bien triste fin sauvage pour cette petite reine.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le confinement a forcément engendré de nombreuses difficultés, et cela à des degrés divers, dont le point majeur est bien évidemment celui de la santé, auquel s’y en sont ajoutées beaucoup d’autres. Parmi toutes ces contraintes collatérales il faut y inclure diverses frustrations, dont celle en particulier de pouvoir faire du vélo à son gré en extérieur. Juste une petite anecdote historique et réelle qui remonte à 1947. C’est le premier tour de France de l’après-guerre. Dans la côte de Bonsecours de l’ultime étape, Jean Robic distance l’Italien Brambilla (premier du classement général) et remporte l’épreuve en s’emparant du maillot jaune, lui soufflant ainsi la victoire finale. On peut alors comprendre le désarroi du coureur Italien qui une fois rentré chez lui prit son vélo et de dépit alla l’enterrer au fond du jardin. Est-ce un même sentiment de désespoir qui s’est emparé d’un cycliste qui a déposé négligemment son compagnon de route auprès des containers de Baraque-de-Cussan ? Rappelons toutefois que des containers sont à disposition à la déchetterie lorsque celle-ci sera à nouveau en service, et pensons à ne pas compliquer la tâche du personnel qui collecte les ordures ménagères.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Boussac

66500 €

Charmante maison d'habitation située dans un village au calme sur le secteu[...]

117000 €

Entourée de 1671 m² de terrain, cette maison vous séduira par son côté sobr[...]

82000 €

Dans un village proche de Boussac ce pavillon sur sous sol intégral est hab[...]

Toutes les annonces immobilières de Boussac
Réagir