Les collèges s’apprêtent à reprendre lundi

Abonnés
  • Jean-Noël Taché (à droite), avec son adjoint Christophe Maucourant.
    Jean-Noël Taché (à droite), avec son adjoint Christophe Maucourant.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Jean-Noël Taché, explique le mode de fonctionnement mis en place pour les prochaines semaines.

Le collège public Francis-Carco rouvre lundi matin pour accueillir les élèves de 6e et de 5e (la date de reprise des autres niveaux, comme pour les lycéens, n’est pas encore fixée par le Gouvernement). Mais lundi, ne rentreront que les 6e.

Le principal de l’établissement, Jean-Noël Taché, explique le mode de fonctionnement mis en place pour les prochaines semaines. "Les 6e auront cours le lundi et le jeudi, et les 5e le mardi et le vendredi. Toutes les classes seront systématiquement dédoublées, avec des groupes de maximum quatorze élèves (il est autorisé jusqu’à quinze). Les élèves resteront dans la même salle et à la même table, ce sont les professeurs qui changeront. Les emplois du temps ont été revus, les cours se dérouleront de 8 h à midi et de 13 heures à 15 heures ou 16 heures."

Et pour la restauration ? "La cantine sera ouverte et il sera servi un repas chaud. Il n’aura qu’un seul service", indique le patron de l’établissement scolaire.

Dans cette organisation, il inclut l’annexe de La Fouillade. " Elle fonctionnera selon le même principe que le site du Tricot."

Cette reprise s’effectuera sur le volontariat des familles. "Nous sommes en capacité d’accueillir tout le monde", précise Jean-Noël Taché, qui plaide pour un retour à l’école. " Même si ceux élèves qui ne reviendront pas auront un même degré de formation avec la classe virtuelle par internet qui continue, il est préférable que les élèves retrouvent le collège. La réouverture était indispensable pour que tout le monde apprenne à vivre avec le virus qui continue à être là. Cela nous donnera du recul pour septembre. Maintenant, nous préparons la prochaine rentrée."

Retour d’expérience

Pendant ces deux mois sans école physique, comment se sont comportés les élèves ?

Le risque de décrochage était très prégnant. "Nous avons quelques élèves avec qui nous avons perdu le contact, mais c’est un nombre minime. Ensuite, il y a un groupe, plus significatif, qui a du mal à suivre. À l’inverse, nous avons des élèves qui ont révélé des capacités, des aptitudes, des comportements qui nous ont surpris. Ils ont montré qu’ils étaient capables de s’organiser, d’être autonomes. Ils se sont révélés. Maintenant il faut tirer le bénéfice de cette expérience", explique le principal de Carco.

S’il n’y aura pas de notes attribuées au troisième trimestre (pour le brevet, qui ne comportera pas d’épreuve finale, seront prises en compte les moyennes du premier et du deuxième trimestre), un bulletin sera quand même établi.

Et le comportement de chacun pendant la période de confinement sera apprécié. Ce sera tout bon pour ceux qui se sont révélés.

Rédaction 12
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

101600 €

Coquette maison rénovée dans le centre historique m², T5 sur 3 niveaux comp[...]

137000 €

Bâtiment industriel à Villefranche de Rouergue, dans une zone passante, trè[...]

55000 €

Superbe emplacement, vue imprenable et exposition Sud Ouest pour ce terrain[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir