Clément Loubière (Onet) mise sur la reprise du football allemand

Abonnés
  • Clément Loubière est un passionné de football. S’il gère aujourd’hui les paris sportifs chez Betclic, il a longtemps été un journaliste de terrain. Avec, par exemple, de nombreux séjours au Stadium à Toulouse pour suivre le Téfécé.
    Clément Loubière est un passionné de football. S’il gère aujourd’hui les paris sportifs chez Betclic, il a longtemps été un journaliste de terrain. Avec, par exemple, de nombreux séjours au Stadium à Toulouse pour suivre le Téfécé. repro cpa / repro cpa
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Journaliste de formation, ce Castonétois de 34 ans, installé en Andalousie, est "trader de paris sportifs en ligne". Son entreprise est basée à Bordeaux. Durant le confinement, il a dû se contenter des mises sur la compétition de ballon rond biélorusse et il attend donc "avec une impatience XXL" le coup d’envoi de la Bundesliga.

Qui sont Yakhshiboev, Skavysh, Kadimyan ou encore Milevsky ? Allez, vous avez quinze secondes. Tout le monde sèche ? Même les meilleurs experts du football mondial ont très certainement rendu une copie blanche. Tous, sauf un ! En effet, ces joueurs font partie, depuis plus de deux mois, du quotidien de Clément Loubière. Il est ainsi "trader de paris sportifs" (c’est comme ça qu’ils ont été baptisés) et travaille pour Betclic, entreprise dont le siège français se trouve à Bordeaux et qui fait partie des leaders sur la planète de paris sportifs en ligne. Sur beaucoup de disciplines,  uxquelles cette société, fondée par Nicolas Béraud voilà une quinzaine d’années, a ajouté, notamment, le poker et les courses hippiques. Depuis le début du confinement, Clément Loubière est donc devenu un as du championnat de… Biélorussie. "La saison 2020 a commencé là-bas le 19 mars et c’est la seule accessible pour les sites de paris sportifs en France, note l’Aveyronnais.

Alors, depuis, c’est football biélorusse à fond et on le traite comme des matches de Ligue des champions. Plus de 200 paris disponibles par rencontre, les meilleurs buteurs…". C’est là qu’on retrouve les désormais célèbres Yakhshiboev, Skavysh, Kadimyan ou encore Milevsky. Même s’il est un passionné XXL de ballon rond depuis son plus jeune âge, il ne s’imaginait sûrement pas s’intéresser un jour d’aussi près à ce pays enclavé d’Europe de l’Est, dont la capitale est Minsk, indépendant depuis 1991. D’ailleurs, quand il est né, le 9 mars 1986 à Rodez, cet état faisait encore partie de l’Union soviétique. Bienvenue dans la planète foot !

Tombé amoureux de l’Andalousie

Après trois ans de licence Staps à Rodez et un an de master Staps à Montpellier, celui dont le papa Daniel est, lui, un adepte de rallye automobile a enchaîné école de journalisme à Paris, stage, contrat pro, puis piges dans le journalisme sportif (But, Sport, Sportmag…). Il a alors traversé la Manche en 2010, s’installant à Londres pour intégrer Betclic, œuvrant dans le contenu du site (articles sur les matches, newsletters…) et passage dans l’équipe des bookmakers 18 mois plus tard à Gibraltar. "Je suis tombé amoureux de l’Andalousie et, petit à petit, j’ai appris le job, explique le trentenaire. Il n’y a pas d’école à proprement parler de "trader de paris sportifs". Disons que tu t’assoies à côté des bookmakers anglais et tu écoutes !". Cette aventure a commencé en 2011 et elle dure depuis. Bientôt dix ans… Clément Loubière œuvre désormais en télétravail car son entreprise a déménagé à Malte en 2015. Il a alors suivi mais, "comme je n’ai pas franchement apprécié l’expérience maltaise", il est rentré en Andalousie un an après. Il a posé ses valises à Casares, un petit village entre Marbella et Gibraltar, avec allers-retours réguliers à Malte et, depuis 2019, à Bordeaux, où sont situés les bureaux français. En parallèle, comme il ne voulait pas couper avec l’univers du journalisme sportif, il a crée son propore blog, baptisé C Mon Foot, dans lequel il réalise des interviews et écrit des articles : "J’ai eu beaucoup d’accréditations presse au FC Séville, où je continue d’ailleurs de me régaler. Le Barça, le Real Madrid, tous les parcours victorieux en Ligue Europa et, surtout, les derbies contre le Betis. Un monde à part !".

"Je regarde les matches du Raf !"

Clément Loubière a visiblement trouvé son équilibre dans le sud de l’Espagne. "Je n’en oublie pas pour autant mes racines, lance l’intéressé, haut et fort. Loin de là. Je regarde tous les matches de Rodez, même quand c’était sur le compte YouTube de la FFF, avec Nico Trottier aux commentaires. Et bien sûr, je rentre tous les deux ou trois mois à Onet-le-Château car j’ai besoin de revoir la famille, les amis. Et besoin de fouace, de roquefort, de confits et gésiers de canard !". En revanche, pour ce qui est des paris sportifs sur Betclic, les internautes n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent pendant le confinement.

"Depuis fin mars, on a vu tous les championnats s’arrêter les uns après les autres et disparaître du site, confirme-t-il. Les grands championnats d’abord, le russe ensuite, le turc est celui qui a le plus "résisté". Depuis samedi dernier, on a retrouvé le football de Corée-du-Sud (Chu-Young Park et Aleksander Pesic au FC Seoul) et celui des Iles Feroe. L’offre est certes plus diversifiée mais rien de fou toutefois !". Et Clément Loubière de conclure : "Le retour de la Bundesliga ce week-end va nous faire un bien fou. En espérant, personnellement, la reprise de la Liga espagnole fin juin, même si ça sera à huis clos. Pour la Ligue 1 et la Ligue 2 chez nous, il faudra être plus patient".

 

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

470 €

Beau T2 de 45.82m2 à louer dans le quartier des balquières à Onet le châtea[...]

25 €

Parking extérieur n°32[...]

139500 €

Une exposition sud avec vue dégagée, appartement de type 3 à Onet-le-Châtea[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir