Pour ce retour à l’école, il fallait rester distant d’un long bisou

Abonnés
  • Entre chaque enfant circule heureusement un printemps  plus rassurant.
    Entre chaque enfant circule heureusement un printemps plus rassurant.
Publié le

Il fallait bien y retourner, un jour, dans sa classe. Et pourquoi pas un jour comme aujourd’hui ! C’était la maison des petits, des plus grands, là où l’enfance s’épanouissait avant cet arrêt inopportun des cours.

Le printemps avait été empêché et était devenu un peu sot, comme renfermé. Ce monde avait été infréquentable, mal élevé, deux mois durant. Mais c’était fini tout ça. Ou presque ! Car cette rentrée, à la Besse, fut réussie. Elle se fit en deux groupes, un les lundis et mardis, et un autre les jeudis et vendredis, chacun bénéficiant donc d’une demi semaine de scolarité. Au total, 28 élèves ont repris les cours contre 43 en temps normal. Un retour donc sur des œufs, sur les pointes, comme une danse ou un jeu. D’ailleurs, c’était un jeu ! Et mieux valait le considérer comme tel. Il fallait regarder où l’on posait ses mains et ses pieds et ne pas se faire prendre, comme à chat perché. Et ne pas s’asseoir trop près de son copain pour ne pas se faire attraper. w

Une rentrée particulière dans un monde particulier. Mais les enfants étaient heureux de se retrouver, de discuter entre eux, de se recréer un espace tendre et lumineux.

Et les enseignantes étaient ravies. Julie Bru, la directrice et enseignante en maternelle-CP-CE1 était rassurée même si le lavage des mains ne coulait pas de source. " C’est, avoue-t-elle, très chronophage. En effet, les mains des enfants fréquentent le robinet entre 8 et 10 fois par jour. C’est pas rien ".

Il faut aussi applaudir les enfants. Ils ont été si compréhensifs. Et ils ont eu tant d’imagination. Applaudir les enseignants.

Applaudir tout le monde tant le rôle de chacun est apparu essentiel ces temps-ci. On s’en est aperçu. On l’avait oublié. D’où l’abondante moisson des bravos ce printemps 2020. Ou la prolifération, plus douteuse, des médailles.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

175000 €

Situation privilégiée pour cette maison de 150 m² avec un accès, depuis son[...]

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

22000 €

Au sud du Massif central, dans la moitié sud du département de l'Aveyron, s[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?