La Biennale d'architecture de Venise repoussée à 2021

  • La 17e Biennale d'architecture de Venise, initialement prévue du 29 août au 29 novembre 2020, a été reportée à l'année prochaine
    La 17e Biennale d'architecture de Venise, initialement prévue du 29 août au 29 novembre 2020, a été reportée à l'année prochaine Yasonya / IStock.com / Yasonya / IStock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(AFP) - La 17e Biennale d'architecture de Venise, initialement prévue du 29 août au 29 novembre 2020, a été reportée à l'année prochaine en raison de la pandémie de Covid-19, ont annoncé lundi ses organisateurs.

"La décision de repousser à mai 2021 la Biennale d'architecture est due à la constatation de l'impossibilité de réaliser, dans les délais nécessaires, une exposition aussi complexe d'envergure mondiale", expliquent-ils dans un communiqué.

Cette biennale, intitulée "Comment allons nous vivre ensemble?" (How will we live together?) se déroulera du 22 mai au 21 novembre 2021.

"Ces derniers jours ont clarifié la réalité que nous affrontons", a déclaré Roberto Cicutto, président de la Biennale de Venise qui chapeaute plusieurs événements, notamment le plus célèbre, la Mostra du cinéma.

"Avec le plus grand respect pour le travail fourni par tous, les investissements réalisés par les participants et considérant les difficultés que connaissent tous les pays (...) nous avons décidé d'écouter ceux, et ils sont la majorité, qui ont demandé le report de la Biennale d'architecture", a ajouté M. Cicutto.

Venise accueille en alternance une biennale d'art contemporain, les années impaires, et une biennale d'architecture les années paires. Cet ordre sera donc inversé dans les deux prochaines années puisque l'art contemporain sera accueilli par la Cité des Doges en 2022.

Créé en 1893, la Biennale d'architecture est considérée comme une des plus prestigieuses manifestations artistiques en Europe et dans le monde.

La Mostra a, en revanche, confirmé il y a un mois qu'elle se tiendrait comme prévu du 2 au 12 septembre prochain.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir