Des tests sérologiques disponibles en Aveyron mais…

Abonnés
  • Le laboratoire LxBIO propose dorénavant des tests sérologiques avec ou sans prescription. Ici, Jean-Pierre Bouilloux, PDG de la structure, et Pascal Caudene, biologiste.
    Le laboratoire LxBIO propose dorénavant des tests sérologiques avec ou sans prescription. Ici, Jean-Pierre Bouilloux, PDG de la structure, et Pascal Caudene, biologiste. M.R. / M.R.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Comme de nombreux laboratoires, LxBIO pratique aujourd’hui des tests sérologiques avec ou sans prescription d’un médecin pour mettre en évidence la présence d’anticorps contre le Covid-19. Mais ces tests ont-ils une réelle utilité ? Les autorités restent très prudentes sur la question.

Depuis le passage de la vague épidémique et le déconfinement, la question revient de plus en plus souvent : ai-je été contaminé par le SARS-CoV-2 sans le savoir ? Pour connaître la réponse, une seule solution : réaliser un test sérologique, via un prélèvement sanguin. Il y a quelques semaines de cela, face à la demande croissante de la population, le gouvernement avait d’ailleurs annoncé qu’il s’appuierait sur ce genre de test pour "réussir au mieux" la sortie de crise… Il a depuis quelque peu abandonné cette solution, refroidi certainement par les différents avis de la Haute Autorité de santé, cette dernière se voulant très prudente sur la véritable utilité de ces tests, toujours non remboursés. Car, quel intérêt représentent-ils alors qu’on ne sait toujours pas si une personne contaminée est véritablement immunisée contre le Covid-19 ? Et est-ce nécessaire de les généraliser alors que plusieurs études montrent qu’une toute petite partie de la population, environ 5 %, aurait contracté le virus ? "Aujourd’hui, aucun test sérologique n’est capable de vous délivrer le passeport immunitaire dont tout le monde rêve pour le déconfinement", rappelait début mai, Dominique Le Guludec, présidente de la Haute Autorité de santé.

Une trentaine d’euros pour un test sans prescription

En attendant des directives un peu plus claires, de nombreux laboratoires proposent d’ores et déjà ces tests, avec ou sans prescription. C’est le cas de LxBIO en Aveyron, maître d’œuvre également des tests virologiques (PCR) depuis le début de l’épidémie. À ce jour, la structure privée possède plus de 4 000 tests et pourrait réaliser jusqu’à 1 500 tests par jour si la demande venait à exploser… Quant au prix, non plafonné et non remboursé, il vous en coûtera une trentaine d’euros sans prescription à LxBIO. Alain Vieillescazes, généraliste à Rodez et président du conseil de l’ordre des médecins en Aveyron, a vu plusieurs de ses patients lui demander de réaliser un test sérologique. Mais, à l’instar des hautes instances de santé, il se veut encore très prudent : "On attend d’en savoir plus, il reste encore trop d’incertitudes. La question de savoir si les personnes déjà contaminées sont désormais protégées doit être tranchée…"

Un arrêté gouvernemental clarifiant la situation sur l’utilité et la politique vis-à-vis des tests sérologiques est attendu dans les prochains jours.

 

M.R.
Voir les commentaires
Réagir