Rodez : Mathilde Sahuguet a déjà un pied sur la pédale

Abonnés
  • Aveyron à vélo s’est installé au Haras avec Station A. De quoi faire de la remise en selle dans cadre champêtre… en centre-ville.
    Aveyron à vélo s’est installé au Haras avec Station A. De quoi faire de la remise en selle dans cadre champêtre… en centre-ville. repro cpa / repro cpa
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Originaire de Rodez, Mathilde Sahuguet a décidé de revenir au pays pour lancer son projet de vie : Aveyron à vélo. L’aventure devait commencer au printemps, mais le confinement a quelque peu changé ses plans.

Mathilde Sahuguet a quitté l’Aveyron pour faire des études d’ingénieur. "Après plusieurs années à travailler dans un bureau, j’ai eu envie d’un changement", se souvient-elle. Elle passe alors le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) au Creps d’Antibes. Une fois son diplôme d’éducatrice sportive et de monitrice cycliste en poche, Mathilde lance son projet : monter une entreprise d’encadrement cycliste. Mais le confinement est arrivé pile quand elle devait s’élancer.

L’Aveyron, comme une évidence

" De fil en aiguille, je me suis rendue compte que je ne voulais pas faire ça à Antibes, où je résidais. J’ai eu envie de revenir en Aveyron. Je ne me voyais pas concrétiser ce projet d’une vie autre part ", souligne la jeune femme. Elle se tourne alors vers Station A, qui lançait son projet de tiers-lieu au Haras. "Quand j’ai envoyé ma candidature, je n’y croyais pas trop. Mais ils ont été très intéressés par le projet Aveyron à vélo", explique Mathilde. C’est dans un cadre idyllique que la passionnée de cyclisme va se lancer. "J’ai vraiment beaucoup de chance d’être aux côtés de Station A, qui plus est dans un lieu tel que les Haras", réjouit-elle.

Un départ avec les mains sur les freins

Quand Mathilde a élaboré Aveyron à vélo, elle était loin d’imaginer que le monde serait confiné au moment de s’élancer. "La crise a chamboulé les choses", remarque la jeune femme. Mais ça ne l’a pas arrêtée pour autant. À défaut de pouvoir organiser des sorties cyclistes en groupe, elle décide de se concentrer sur la location de ses vélos électriques.

"Les restrictions exigent qu’il y ait dix mètres entre chaque cycliste. Ce n’est pas compatible avec l’accompagnement que je voulais proposer dès ce printemps", constate-t-elle.

Alors en attendant qu’elle puisse accompagner les néophytes ou les amateurs de vélo dans les chemins aveyronnais, Mathilde propose de la location. Aveyron à vélo possède tout un parc de vélos électriques, allant du VTT au vélo de ville, en passant par le vélo de route. "Les personnes qui veulent essayer d’aller au travail à vélo, par exemple, peuvent louer un vélo de ville pendant un ou deux jours", confie-t-elle.

Remettre tout le monde en selle

La découverte de paysages, voilà ce qui motive Mathilde Sahuguet. Elle a d’ailleurs fait ses vrais débuts à vélo lors de voyages. Plus efficace que la marche pour faire des kilomètres et moins rapide que la voiture pour observer les paysages : voilà ce qu’elle aime dans le cyclisme.

"Le fait de travailler avec l’électrique va permettre à tous ceux qui n’ont plus l’habitude, de remonter à vélo", analyse la passionnée de sport de pleine nature. Car en plus de proposer des sorties de groupe, Mathilde va mettre en place des séances de remise en selle.

Ces cours aborderont plusieurs points, dont l’agilité sur le vélo et les règles de circulation en ville, mais surtout : reprendre confiance sur le vélo.

Tel est le projet d’Aveyron à vélo. Mais Mathilde ne pourra pleinement partager son amour du vélo et de l’Aveyron, qu’une fois que la situation sera revenue au beau fixe.

La réservation de vélos électriques sur le site aveyronavelo.fr. Ainsi que toutes les informations sur les futures sorties et ateliers. Les vélos peuvent être retirés aux Haras, ou livrés autour de Rodez. Contact : mathilde@aveyronavelo.fr et 07 60 10 84 99.

Un coup de pouce vélo pour se remettre en selle

En même temps que le déconfinement, le gouvernement a décidé de donner un coup de pouce au vélo. L’idée est de redonner envie aux Français de rouler sur deux roues, plutôt que sur quatre. Ce programme coup de pouce comprend trois braquets : la réparation, le stationnement temporaire et la remise en selle. Mathilde Sahuguet a fait la demande de référencement, et Aveyron à vélo devrait être éligible au coup de pouce « remise en selle ». Les propriétaires de vélo en quête de confiance et d’aisance pourront bénéficier d’une séance de remise en selle. Et à compter du 18 mai, elle sera valable jusqu’en décembre. La plateforme d’inscription s’ouvrira dans les prochains jours. En attendant, les cyclistes en herbe peuvent trouver de nombreuses informations sur ce programme sur le site coupdepoucevelo.fr, ou auprès d’un ou d’une monitrice référencée, comme Mathilde Sahuguet. 

 

Margot Pougenq
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

451 €

Situé à Saint-Félix, appartement de type 2, d'une surface de 42 m2, compren[...]

313 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Ravissant duplex en centre[...]

504 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Grand T2 traversant dans ré[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir