Des compétitions en veux-tu, en voilà

Abonnés
  • « Tarzan » Alary et Carmelo Estebanez vainqueurs d’un concours en doublettes, dans les années 1970.
    « Tarzan » Alary et Carmelo Estebanez vainqueurs d’un concours en doublettes, dans les années 1970.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Dans les années 1960, le jeu en doublettes s’est largement répandu, à côté des triplettes.

Lors de son lancement, au milieu des années 1950, la pétanque ne se pratiquait qu’en triplettes et uniquement le dimanche. Car à cette époque beaucoup de personnes travaillaient encore le samedi. Et comme l’éclairage sur les places n’était pas généralisé, les concours et championnats débutaient le matin.

Tout change dans les années 1960 avec l’apparition des doublettes. Il n’était pas rare qu’un club organise un concours en doublette le dimanche matin, suivi d’un autre en triplettes l’après-midi. Au début, peu de joueurs possédaient un jeu de trois boules identiques.

Aussi, on disputait les parties avec une boule dépareillée que l’on remplaçait au cours de la mène. Serge Hygonenq se remémore qu’un joueur célèbre du Bassin avait refusé de jouer la finale du matin à Firmi pour aller disputer une autre compétition l’après-midi à Figeac. Il avait vu sa licence suspendue durant 15 jours !

Années 1970, les concours se généralisent le samedi après-midi et les doublettes prennent le pas sur les triplettes. Le tête-à-tête se dispute également mais essentiellement en championnat. Les boules lourdes avec beaucoup de stries passent de mode, on préfère utiliser des boules plus légères avec une seule strie, souvent aucune. Puis, tout s’enchaîne avec la naissance des épreuves en doublettes et triplettes mixtes, en vétérans. Au début des années 2000, la création des coupes et championnats des clubs (seniors, vétérans, féminines, jeunes) a permis d’enrayer la chute des licenciés et même d’attirer de nouveaux adeptes.

La pratique régulière de la petite boule l’hiver en boulodrome a relancé les concours en triplettes, tout en favorisant le corpo. Tandis que la fédération insiste pour promouvoir le jeu provençal, qui se situe entre la pétanque et le sport boules. Signalons pour finir deux compétitions originales et éphémères qui ont eu lieu sur notre secteur.

À la fin des années 1970, il y avait un championnat en triplettes interentreprises, organisé par la CGT, dont les éliminatoires se déroulaient sur la place du Méthanol, à Decazeville.

Et Auzits a programmé vers 1990 un semi-marathon de pétanque (12 heures de jeu, en doublettes avec 3 joueurs qui se relayaient).

d.l.
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

188000 €

A VENDRE-immeuble de rapport comprenant bel appartement de 96 m2 situé en r[...]

81500 €

Immeuble de rapport en parfait état. Ce petit immeuble est composé de deux [...]

185000 €

PROCHE CENTRE DE DECAZEVILLE HOME PATRIMOINE VOUS PROPOSE CET ENSEMBLE IMMO[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir