Certains rouvrent, d’autres s’installent…

Abonnés
  • Thibault Joulia (à gauche) et son franchiseur, François Blondelle, devant la boutique du premier dans la galerie du Centre Leclerc./Photo MCB.
    Thibault Joulia (à gauche) et son franchiseur, François Blondelle, devant la boutique du premier dans la galerie du Centre Leclerc./Photo MCB.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Faisant fi de la crise actuelle, Thibault Joulia vient de s’installer comme cordonnier dans la galerie marchande du centre Leclerc.

La crise sanitaire a impacté de façon violente tous les commerçants. Si, aujourd’hui, ils rouvrent leurs magasins et leurs boutiques c’est avec l’angoisse au ventre et la peur du lendemain. Difficile de retourner une situation après deux mois d’inactivité… Surtout quand l’incertitude demeure encore pour les mois à venir. Mais sous leurs masques et leurs visières de protection, ils affichent le sourire de l’espoir et donnent une belle leçon de force morale. Nonobstant toutes ces difficultés inimaginables encore il y a peu et des clients qui appréhendent encore aujourd’hui à sortir de chez eux, certains, qui avaient décidé d’ouvrir un commerce avant le confinement, persistent et concrétisent leur projet avec un enthousiasme sans faille.

Changer de vie

C’est le cas de Thibault Joulia qui vient d’ouvrir un commerce à l’entrée de la galerie marchande du centre Leclerc de Villefranche. Ce dernier qui avait le désir de changer de vie a pris son virage en même temps que le confinement. Cet ancien sellier avait l’envie de reprendre un métier du cuir et c’est tout naturellement vers la petite franchise de cordonnerie de François Blondelle qu’il s’est tourné. Originaire du nord de la France, ce franchiseur a contribué à créer quatre boutiques de ce type dans l’hexagone, dont la dernière créée par Thilbault Joulia bien loin de son berceau d’origine… C’est ainsi que le Villefranchois a implanté "L’atelier de Thibault" au fond de sa boutique lumineuse où l’on peut trouver toute la gamme de maroquinerie (sacs à main, portefeuilles, ceintures) de David Jones mais aussi un large échantillon de tous types de lacets ainsi que des semelles et des tampons professionnels. "La franchise m’a aidé à m’installer à mon compte et à trouver les bons fournisseurs", explique Thilbault Joulia.

Cordonnerie et sellerie

Mais si sa principale activité reste la réparation des chaussures, il n’oublie pas son savoir-faire d’avant et propose donc un service sellerie équitation mais uniquement à la demande. Dans un emplacement de choix, tout de suite à droite après l’entrée (à la place d’une ancienne fleuriste), Thilbault Joulia est le premier cordonnier à s’installer dans et espace. Au bout d’une semaine, le voilà déjà satisfait de son choix, entre curieux de passage et ventes intéressantes. Avec son masque et son tablier, son professionnalisme, son amabilité, dans une boutique flambant neuve, gageons que son bel environnement et ses produits de choix sauront attirer une large clientèle. "Une belle aventure commence". Alors bon vent à ce nouveau commerçant !

La cordonnerie de Thilbault Joulia est ouverte du lundi au samedi, de 9 h 15 à 19 h 30, et le vendredi jusqu’à 20 heures. À découvrir sur la page Facebook "L’Atelier de Thibault"

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

38000 €

A l'entrée de la ville, terrain de 1 345 m², viabilisé eau, électricité, té[...]

179500 €

A deux pas du centre ville , maison d'habitation de plus de 200m² hab. jume[...]

1250000 €

BIEN HISTORIQUE ! ANCIENNE BANQUE DE FRANCE.Immeuble de 1 300 m2 de bureaux[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir