Les Français pressés de retourner chez le coiffeur après le confinement, les hommes en tête

  • Pressés de retourner chez le coiffeur, 28% ont pris un rendez-vous avant la fin du confinement.
    Pressés de retourner chez le coiffeur, 28% ont pris un rendez-vous avant la fin du confinement. robertprzybysz / IStock.com / robertprzybysz / IStock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Dès l'annonce des mesures liées au confinement en mars dernier, grand nombre de Français.e.s se sont fait des cheveux blancs à l'idée de ne pas revoir leur coiffeur avant longtemps. Il n'est donc pas étonnant d'apprendre que 28% d'entre eux n'ont pas attendu le déconfinement pour prendre un rendez-vous, d'après un sondage réalisé par Revlon Professional.

Les pointes abîmées, les cheveux blancs, les racines apparentes, et les franges trop longues ont fait couler beaucoup d'encre durant le confinement, générant une multitude de tutoriels et de conseils en tous genres pour aider les Français à s'occuper de leur crinière jusqu'au 11 mai. Un sondage présenté par Revlon montre aujourd'hui que près de trois Français sur dix (28%) ont réservé leur séance chez leur coiffeur en plein confinement, contre 65% qui ont préféré attendre les semaines suivant le déconfinement.

Fait surprenant, 60% des Français ayant pris un rendez-vous en plein confinement étaient... des hommes. Ces messieurs étaient donc bien plus impatients de s'offrir un petit rafraîchissement capillaire que leurs homologues féminins.

Priorité à la coupe de cheveux

La coiffure figure en première place dans le top 3 des prestations que les Français envisageaient de faire en priorité après le déconfinement (82%), suivie de l'épilation (11%) et d'une séance chez le barbier (5%). En matière de coiffure, on découvre que 81% des Français souhaitent profiter de leur premier rendez-vous pour rafraîchir leur coupe, puis ils y retourneront pour s'offrir un soin en profondeur (56%). D'après le sondage, la coloration est loin d'être une priorité (24%).

Notons que les intentions en matière de coiffure ne sont pas les mêmes en fonction des régions. Sept Franciliens sur dix aimeraient obtenir un rendez-vous chez le coiffeur seul ou en famille dans les 15 prochains jours, tandis que seuls 22% des habitants du Sud-Ouest envisagent déjà de retourner chez le coiffeur. 

Cette étude a été réalisée par Revlon en mai 2020 auprès d'un échantillon de 333 hommes et femmes de 18 à 75 ans résidant en France Métropolitaine.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir