Nature : les "quatre-saisons" de la plaine Nostre-Seigne

Abonnés
  • Au Printemps, où la floraison et le développement de la végétation sont forts, le troupeau retournera sur la zone humide, où sera pratiqué un pâturage tournant pour favoriser la pousse de l’herbe.
    Au Printemps, où la floraison et le développement de la végétation sont forts, le troupeau retournera sur la zone humide, où sera pratiqué un pâturage tournant pour favoriser la pousse de l’herbe.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La plaine Nostre-Seigne constitue une mosaïque d’écosystèmes où chaque espèce, végétale ou animale, trouve sa juste place dans la nature, y prospère sans agir au détriment de l’autre.

Sur le plan agricole, la préservation de prairies humides est d’autant plus importante que se profile un possible réchauffement climatique. Elles offrent l’avantage d’être en léger retard de production par rapport aux autres parcelles et surtout de demeurer "toujours vertes" du fait de la présence de l’eau. Même durant l’été, l’herbage conserve son appétence et toutes ses qualités fourragères.

La gestion agricole du site est assurée par l’Agricampus de La Roque.

Nostre-Seigne est aujourd’hui un champ d’expérimentation pour les futurs exploitants et techniciens agricoles qui façonnent nos territoires.

L’espace vit au fil des saisons, chacune d’entre elles y apportant ses bienfaits.

L’hiver, le site joue un rôle majeur de zone d’expansion de crues, le sol se gorge d’eau et le stocke. L’activité du troupeau d’Aubrac y est nulle, puisqu’il passe l’hiver au sec, afin de ne pas endommager les sols humides, c’est aussi une période de vêlage.

Au Printemps, où la floraison et le développement de la végétation sont forts, le troupeau retournera sur la zone humide, où sera pratiqué un pâturage tournant pour favoriser la pousse de l’herbe.

L’été, le troupeau bénéficie d’une zone mieux tempérée, qui restitue de l’eau fraîche à la rivière et d’une herbe de qualité.

La fauche peut être faite sans nuire à la biodiversité. À l’Automne, les vaches ne tarderont pas à rejoindre leurs quartiers d’hiver et avec les premières pluies, le sol se ré imprègne d’eau et les végétaux non broutés seront fauchés…

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

570 €

Appartement de type 3 aux portes de Rodez avec vue imprenable. Il se compos[...]

153200 €

Aux portes de Rodez, secteur de VABRE, proche du complexe sportif, terrain [...]

383 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- T1Bis dans résidence récen[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir