Le nombre de demandeurs d'emploi explose en Aveyron

  • L'Aveyron compte désormais 21 220 personnes sans emploi.
    L'Aveyron compte désormais 21 220 personnes sans emploi. CPA / CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

En avril, 13 320 personnes n'ont exercé aucune activité. Un record absolu.

Triste record que vient de battre l'Aveyron. Et avec lui probablement, un grand nombre de départements français qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire et économique.

Ainsi à fin avril, ce sont 13 320 personnes qui ont pointé à Pôle Emploi, sans avoir exercé la moindre activité au cours du mois. Il s'agit d'une hausse de 28,7 % par rapport à avril 2019, de 26,3 % par rapport au mois précédent, à l'issue duquel l'Aveyron avait déjà enregistré quelque 600 chômeurs de plus qu'en février.

Ainsi, avec 13 320 personnes en catégorie A, qui fait référence lorsqu'on évoque les chiffres du chômage, le département a vu se pointer en 30 jours 2 770 personnes de plus !

Si on cumule les catégories A, B et C, intégrant ainsi les catégories tenues de chercher un emploi, mais qui ont exercé une activité réduite au cours du mois, on compte désormais 18 910 demandeurs d'emploi en Aveyron, soit une hausse sur un an glissant de 4,4 %, de 4,2 % d'un mois sur l'autre.

Au total, en intégrant également le public non tenu de rechercher un emploi, on compte en Aveyron 21 220 personnes sans emploi, soit une hausse sur un an de 3,2 %.

Dans le détail des tranches d'âges, et comme le mois précédent, ce sont les jeunes qui paient le plus lourd tribut sur le front du chômage avec une hausse de 38,4 % sur un an pour les moins de 25 ans, contre 29,5 % pour la tranche 25-49 ans et 22,1% pour les 50 ans et plus.

A noter que les hommes semblent plus exposés aux effets de la crise avec une augmentation de 33,3 % sur un an, contre 24,1 % pour les femmes.

100 000 personnes de plus
en catégorie A en Occitanie

 

Le bilan n'est pas beaucoup plus reluisant au niveau de l'Occitanie et ses treize départements. Ici, la catégorie A explose également avec désormais 444 800 personnes n'ayant exercé aucune activité, soit une hausse de 23,9 % par rapport à avril 2019 (+21,9 % par rapport à mars). Cela représente plus de 100 000 personnes supplémentaires par rapport aux chiffres de février...

Enfin au niveau national, la hausse est de 22,6 %, soit 843 000 personnes supplémentaires, toujours dans la catégorie A.

Données par trimestre depuis 2018, les statistiques du chômage ont retrouvé un rythme mensuel depuis le début de la crise. La Direccte, qui vient de publier ces chiffres, rappelle que les données au mois le mois sont plus volatiles et quelques fois plus difficiles à interpréter. Même si en l'espèce, on mesure bien l'origine de cette explosion soudaine...

 

 

 

Pascal Laversenne
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir