Christian Bernad : "Préparer l’avenir" de la Vallée du Lot

Abonnés
  • Christian Bernad garde le Lot au fond de son cœur.
    Christian Bernad garde le Lot au fond de son cœur.
  • La pêche fait partie des attractivités de la vallée du Lot.
    La pêche fait partie des attractivités de la vallée du Lot.
Publié le , mis à jour

Voici le dernier volet de notre série sur les 50 ans de l’aménagement de la vallée du Lot, une aventure humaine, technologique et environnementale qui a agi comme un véritable starter dans ce domaine.

Christian Bernad, le président de l’association de 1969 à 2015, a évoqué dimanche dernier le bilan d’un groupe soudé qui est resté bénévole jusqu’au bout. Outre ses craintes relatives à la gestion des barrages, Christian fait un tour d’horizon sur les points à poursuivre ou à améliorer :

"L’Entente Vallée du Lot s’est transformée fin 2017 en syndicat mixte et poursuit avec dynamisme la politique de "gestion intégrée du Bassin du Lot".

S’agissant de la lutte contre les inondations, les programmes labellisés par l’État sont en cours. La remise en navigabilité se poursuit dans les départements du Lot et du Lot-et-Garonne.

"En Aveyron - poursuit le président de l’association - des projets sur ce sujet seraient en réflexion pour établir une liaison fluviale entre le bassin et Capdenac. La véloroute Vallée du Lot qui reliera le Mont Lozère au Canal des deux mers continue de progresser. Les cinq fédérations de pêche et les cinq comités départementaux du tourisme mènent avec succès la création de sites "vitrine" de la pêche en vallée du Lot (il y en aurait 22). Ce qui me paraît essentiel sur le Bassin du Lot c’est de poursuivre l’action des concepts fondamentaux comme la solidarité amont-aval. La rivière ne s’arrête pas à une frontière."

Les lois de 2015 ont bouleversé la gestion des cours d’eau en "balkanisant" la gestion. "Il est nécessaire - précise Christian Bernad - de redonner un sens géographique à l’aménagement des territoires. Quand on agit ensemble, on obtient des résultats, nous l’avons prouvé."

Les cinq départements fédérateurs continuent d’adhérer au syndicat mixte du Bassin du Lot (l’Entente), les trois syndicats mixtes de sous bassin aussi, la région Nouvelle Aquitaine s’y prépare. "Il serait curieux, affirme Christian Bernad que la région Occitanie où est né l’Aménagement de la Vallée du Lot et qui comprend la Lozère, l’Aveyron et le Lot, ne s’implique pas, dès lors qu’elle s’investit sur les thèmes comme le tourisme, l’agriculture, la gestion de l’eau et l’économie en général. Toutes les forces vives doivent se regrouper pour préparer l’avenir. Un avenir qui va se focaliser sur le réchauffement climatique sujet où "la gestion de l’eau" prendra une très grande importance. On ne commande à la nature qu’en lui obéissant". Quoi qu’il advienne, saluons le travail et l’implication de ces visionnaires en développement durable, montrant que dans le Bassin decazevillois on a aussi des idées.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Didier Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

36000 €

SOUS COMPROMIS - DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation, sans mitoyenneté, pro[...]

159500 €

Decazeville : centre-ville : Maison de Maître de type 6 avec jardin et gara[...]

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?