Bernard Cluzel est le nouveau maire

Abonnés
  • L’ancien maire passe le relais à son successeur.
    L’ancien maire passe le relais à son successeur.
  • Première difficulté pour un maire fraîchement élu : porter l'écharpe dans le bon sens
    Première difficulté pour un maire fraîchement élu : porter l'écharpe dans le bon sens
Publié le

C’est en présence de tous les colistiers (sauf un qui avait donné pouvoir) que s’est opérée la constitution de la nouvelle équipe municipale autour de Bernard Cluzel, tête de liste aux élections du 15 mars 2020.

Jean-Pierre Drulhe, maire sortant qui souhaitait ne plus renouveler son mandat, accueillait la nouvelle équipe en donnant une rétrospective de ses mandats passés au service de la commune et de ses administrés, depuis sa première élection en tant que conseiller municipal en 1989 jusqu’aux élections dernières. Il rappelait sa participation aux travaux du Sivom des Monts et Lacs en 1995, puis à la Communauté de Communes Lévezou-Pareloup dès sa création en 2001, ainsi que toutes les opérations importantes réalisées avec son équipe : acquisition du restaurant Le Chaudron, aménagement des salles des fêtes et des cœurs de villages d’Alrance et de La Capelle, avec toutes les démarches administratives et financières que cela impose.

Président de la Communauté de Communes Lévézou Pareloup depuis 2017, il le restera jusqu’à la complétude de l’ensemble des conseils municipaux du territoire.

Ayant une pensée pour Carine Vaysse, sa secrétaire, c’est avec beaucoup d’émotion qu’il évoquait cette période marquée par leur complicité, indispensable à la gestion d’une commune.

Il faisait ensuite l’appel des conseillers municipaux élus le 15 mars et les proclamait installés dans leurs fonctions. Puis il cédait la parole au plus âgé de l’équipe, Alfred Bonnefous, afin qu’il procède à l’élection du maire.

Celui-ci remerciait Jean-Pierre Drulhe pour ses différents mandats en précisant qu’il avait su faire l’unanimité auprès de la population.

Les conseillers procédaient au vote et dès le premier tour de scrutin, Bernard Cluzel était élu maire avec 10 voix. À ses côtés, Bernard Verdié, 1er adjoint. Jean-Louis Bonnefous, 2e adjoint et Thibault Drulhe, 3e adjoint.

Bernard Cluzel remerciait les conseillers municipaux pour la confiance qu’ils lui témoignent et Jean-Pierre Drulhe pour ces 12 années passées à la tête de la commune ainsi que pour le travail accompli. Il évoquait ensuite la disparition de "la" secrétaire d’Alrance, Carine, pour laquelle il demandait une minute de silence, en sa mémoire.

Le conseil municipal délibérait ensuite pour consentir les différentes délégations au maire et nommait les représentants aux différents syndicats.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir