Aveyronnaise Classic : "On se prépare comme si "

Abonnés
  • Le Britannique Jamie Mc Canney, vainqueur en 2019,  compte bien défendre son titre en Aveyron.
    Le Britannique Jamie Mc Canney, vainqueur en 2019, compte bien défendre son titre en Aveyron. Archives Centre Presse / Jean-Louis Bories / Archives Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Prévue du 20 au 22 août, l’Aveyronnaise Classic devrait être la première épreuve de sport mécanique à se dérouler dans l’Aveyron, depuis la crise du Covid-19.

Sylvain Evanno, le maître d’œuvre de cette grande épreuve d’enduro, réunissant chaque année quelque 500 participants, confirme que la préparation de la classique aveyronnaise, 18e du nom, se poursuit : "On se prépare comme si, en attendant les annonces gouvernementales et les demandes de la préfecture que nous aurons à mettre en œuvre pour le bon déroulement de l’épreuve. "

Exit le GPS, place aux cartes à main levée

Dès la mi-mars, confinement oblige, une vidéo conférence permettait de découvrir les villes étapes de cette 18e édition qui traversera l’Aveyron d’ouest en est. Après un départ d’Entraygues-sur-Truyère, les concurrents rallieront Saint-Geniez pour la première étape avant de rejoindre La Primaube pour la deuxième, l’arrivée étant quant à elle prévue à Vezins-de-Lévézou. Depuis la levée du confinement et surtout l’autorisation de déplacement dans le rayon de 100 km, les bénévoles de chaque club locaux participant à l’organisation mettent les bouchées doubles.

"Ce n’était vraiment pas évident de préparer en étant confiné, que cela soit pour tout ce qui est démarchage ou encore le travail de cartographie qui a dû être fait à main levée et non au GPS comme habituellement. Fin mai, nous avons pu faire une grosse partie des reconnaissances. On essaye de rattraper le temps perdu et les bénévoles font un boulot formidable. "

Complet en 24 heures !

Du côté des pilotes, les inscriptions ne se sont pas fait attendre puisque, ouvertes le 4 avril, dès le lendemain, elles étaient complètes ! "Les pilotes ont joué le jeu à fond et nous avons même une grosse liste d’attente. Bien sûr, s’il y avait le moindre problème, ils seraient tous remboursés. Nous attendons maintenant la levée des 100 km pour que ceux qui viennent de loin puissent être présents (entretien réalisé avant les annonces gouvernementales à ce sujet, NDLR) et également savoir ce qu’il en sera de l’ouverture des frontières car ils sont nombreux, comme chaque année, à venir de l’étranger. À commencer par le vainqueur 2019, l’Anglais Jamie Mc Canney qui compte bien défendre son titre."

Tout le podium 2019 doit d’ailleurs être présent puisque Christophe Nambotin et Jérémy Tarroux viendront essayer de renverser le tenant du titre.

Chez les Aveyronnais, on retrouvera parmi les prétendants aux places d’honneur ceux qui comme Loïc Minaudier ou Kévin Panis s’illustrent chaque année. "Notre sport est considéré comme un sport individuel et, depuis la levée du confinement, les pilotes ont pu reprendre l’entraînement ", souligne Evanno.

Cahier des charges sanitaire

Mais l’Aveyronnaise, c’est aussi les partenaires qui permettent à l’organisation de boucler son budget. "Malgré la crise, ils nous ont assurés de leur soutien pour cette 18e édition et seront présents à nos côtés, nous les en remercions car ce n’est pas évident. " Par ailleurs, cette année, en plus des mesures de sécurité habituelles, viendront évidemment se greffer les mesures sanitaires. "Nous ne savons pas encore précisément ce que l’on va nous demander mais il faudra respecter les gestes barrières sur les CH, les regroupements et l’administratif, indique Sylvain Evanno. Nous établirons un cahier des charges en conséquence. Le port du masque sera certainement un incontournable même pour les spectateurs sur les spéciales ouvertes au public. " Il est vrai que les spéciales sont suffisamment longues pour permettre de respecter les mesures de distanciation. "Nous mettons tout en œuvre pour que la 18e Aveyronnaise Classic puisse se dérouler et ce dans les meilleures conditions possible pour tous." Rendez-vous donc les 20, 21 et 22 août en espérant que rien ne viendra contrecarrer les plans d’une organisation qui œuvre sans relâche pour ce qui pourrait bien être la première grande épreuve sportive du département, post-crise du coronavirus.

 

Serge Carrière
Voir les commentaires
L'immobilier à Entraygues-Sur-Truyère

169000 €

EXCLUSIVITE ! Située à 8 minutes d'ENTRAYGUES SUR TRUYERE, grande maison de[...]

249500 €

Trés belle bâtisse ayant subi une rénovation intégrale et offrant une surfa[...]

99000 €

Grand appartement T5 situé au premier étage d'une petite copropriété (faibl[...]

Toutes les annonces immobilières de Entraygues-Sur-Truyère
Réagir