L’art de vivre à la française remet le couvert mais garde clos son zinc et ses bons mots

Abonnés
  • Une chaise ou deux à ranger et tout sera bientôt prêt au restaurant du Village Vacances Yalloer.
    Une chaise ou deux à ranger et tout sera bientôt prêt au restaurant du Village Vacances Yalloer.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Il était pourtant salvateur ce petit noir pris à la hâte, sur le zinc, en commentant la toute dernière de la porte-parole du gouvernement ou en se faisant météorologue, astrologue, sportif, aventurier... Ou médecin. Une petite révélation, sur le pouce, vite fait, au sujet de la chloroquine et de ses bienfaits gouleyants n’était vraiment pas de refus. On ne prend jamais assez soin de soi. On s’en passera. Les bars rouvrent donc mais il sera interdit de stationner au comptoir avec les gens, amis ou inconnus, ceux avec lesquels on croisait volontiers le verre pour venger son honneur. C’était toujours pour du beurre. Ou un jambon beurre. Le café Reynes, avenue du lac, a la chance d’avoir une vaste terrasse, entièrement refaite, très passante, attractive. Le service s’y fera parfaitement. Et quelques tables, à l’intérieur, les jours de mauvais temps y suppléeront. Le Relais Bessois offre moins de possibilités d’adaptation. Mais il fait aussi tabac et dépôt de pains et de produits de premières nécessités. Et c’est sans compter le dynamisme, à toutes épreuves, de Florence Solignac. En attendant un vrai retour à la normale, les bars et restaurants passent donc la première, ce mardi. Il fallait bien redémarrer, doucement, comme sur un plateau...

On reste à table

La règle d’or est de rester à table. On ne se lève pas. D’abord quelqu’un raconte quelque chose. C’est mieux de l’écouter. Et c’est intéressant. Ou alors on met son masque pour sortir ou entrer ou se rendre aux toilettes. Le personnel est masqué. Le Rat Ta Touille, à défaut de pouvoir recevoir à table, proposait déjà depuis le 13 mai, des pizzas, hamburgers et paninis. Il ouvre ce mardi après avoir disposé une séparation plastique entre les tables. Il reprend ses menus ouvriers, en salle ou en terrasse (05 65 61 30 49). Au Village Vacances Yaloer (06 12 22 28 75), Roger Van Stratum s’impatientait. "On rouvre le snack et le bar ce week-end, précise-t-il, mais c’est compliqué, toutes ces restrictions. C’est contraire à la convivialité. En Aveyron, peu de personnes portent le masque. Mais j’y crois". C’est le principal. Sébastien Daures, le chef du restaurant "l’Escale" sur la douce plage du Mayrac, ne proposera pas de menus pour l’instant mais une ardoise assez sobre, avec 4 plats, que l’on pourra aussi emporter, et des pizzas et salades. (05 65 46 42 54). Et puis l’été n’a pas dit son premier mot. Sans doute sera-t-il beau.

Et les Français, à n’en pas douter, seront au rendez-vous de la France.

Ils défendront à nouveau leur pays attaqué ces temps-ci par un minable minus et son vilain coup de torchon.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

390350 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

320000 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir